Loi PACTE : la CFE-CGC Orange et l’ADEAS écrivent à Bruno Lemaire sur la sortie forcée en rente de l’épargne salariale

par Hélène Marcy le 20/04/2018

Catégories: Communiqué de presse, L'action de l'ADEAS | Tags: , , | Permalink | 0 commentaire

Le projet de Loi PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) prévoit d’unifier les produits d’épargne dédiés aux salariés pour préparer leur retraite, au sein d’un nouveau véhicule : le compte avenir. La présentation de ce projet de loi PACTE est à l’ordre du jour du Conseil des Ministres du 2 mai prochain.

Dans ce contexte, l’offensive des assureurs, qui veulent imposer une sortie du PERCo en rente, va tout à fait à l’encontre des attentes exprimées par les salariés, comme des comportements que nous constatons dans notre entreprise. Les personnels d’Orange souhaitent conserver la liberté qui leur est aujourd’hui offerte de choisir librement entre la sortie en capital et la sortie en rente.

La CFE-CGC Orange et l’ADEAS ont donc écrit à Monsieur Bruno Lemaire pour lui faire part de leurs vives préoccupations quant au devenir des 1,1 milliards d’euros investi en épargne salariale dans le Perco par 92 000 salariés du groupe Orange, dans le cadre de la Loi PACTE.

Les personnels n’entendent pas être les victimes des ambitions des compagnies d’assurances à investir le champ de l’Epargne Salariale, ni accepter la remise en cause implicite de la retraite par répartition.

Lire le pdf du courrier pdfcourrier_cfe-cgc_adeas_-_bruno_le_maire_-_perco_-_-_19_avril_2018.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *