Intéressement Orange SA : période de choix étendue jusqu’au 3 mai 2020

par Hélène Marcy le 30/03/2020

Catégories: En pratique | Tags: , , , | Permalink | 0 commentaire

Photo by Micheile Henderson via Unsplash

Compte-tenu de la crise du coronavirus, les personnels d’Orange SA pourront choisir comment percevoir leur intéressement  entre le 3 avril et le 3 mai 2020 (au lieu du 3 au 21 avril 2020).

Information par mail

Vous recevrez un mail d’information sur l’adresse mail que vous avez déclarée à Amundi.

Pour exprimer votre choix

Rendez-vous directement sur le site d’Amundi (https://www.amundi-ee.com/epargnant) ou sur l’application mobile d’Amundi, munis de vos identifiant et mot de passe.

Rappel des choix possibles

  Paiement cash PERCo PEG
Disponibilité Immédiate A la retraite, sauf cas de déblocage anticipé. Dans 5 ans, sauf cas de déblocage anticipé.
Abondement Non Pour toutes les entreprises du Groupe adhérentes à l’accord PERCo : jusqu’à 500€ pour 500€ versés issus de la participation, l’intéressement ou de versements volontaires. Pour les personnels Orange SA pour versement dans le fonds Orange Actions : jusqu’à 600€ pour 500€ versés issus de  l’intéressement ou de versements volontaires.
Fiscalité Impôt sur le revenu l’année du versement. En sortie : rente viagère soumise à l’impôt sur le revenu, plus-values soumises aux prélèvements sociaux (17,2% actuellement) pour les sorties en capital. Sortie en capital : plus-values soumises aux prélèvements sociaux (17,2 % actuellement).
Dans tous les cas : application CSG-CRDS
Prélèvement sociaux (y/c sur les abondements de l’entreprise) : CSG : 9,20 % + CRDS : 0,50 %
En l’absence de choix, placement par défaut pour l’intéressement Orange SA:
PEG Equilibris

Rappel du calendrier

  dates de choix date de valeur prise en compte dans PEG ou PERCo date de versement si vous avez choisi le cash
Intéressement
Orange SA
du 3 avril au 3 mai 2020 20 mai 2020 avec la paie de mai

Précisions sur le placement de la participation et de l’intéressement

par Hélène Marcy le 13/03/2020

Catégories: En pratique | Tags: , | Permalink | 0 commentaire

Image Steve Buissinne via Pixabay

Suite aux questions remontées par plusieurs collègues, voici des informations complémentaires concernant les dates de prise en compte de vos choix concernant la participation et l’intéressement, que vous pouvez également retrouver sur anoo : Rubrique Épargne Salariale / A vos agendas (dans la colonne de gauche).

Pour l’intéressement dans les filiales, il faudra se reporter aux informations délivrées par la Direction dans chacune d’entre elles. Nous restituerons les informations générales sur le niveau d’intéressement dans les filiales dans notre prochain numéro de la Lettre de l’Épargne et de l’Actionnariat, à laquelle vous pouvez vous abonner gratuitement.

Pour le détail des informations sur l’intéressement Orange SA et la participation Groupe Orange, nous vous invitons à vous reporter à notre dernière Lettre.

Lettre de l’Epargne et de l’Actionnariat Salariés – #1 / 2020 – Résultats 2019 et partage de la valeur avec les personnels

par Hélène Marcy le 09/03/2020

Catégories: Lettre d'information | Tags: , , , | Permalink | 0 commentaire

bannierelea 01 2020 copy

Retrouvez dans ce numéro notre analyse des résultats 2019 et les impacts sur votre participation et votre intéressement versés en 2020.

La lettre en PDF : Lettre de l’Epargne et de l’Actionnariat salariés – #1 / 2020

Au sommaire :

PERCo : Le fonds Amundi Objectif Retraite 2020 arrive à échéance fin avril 2020 : faites votre choix avant le 31 mars.

par Hélène Marcy le 09/03/2020

Catégories: En pratique | Tags: | Permalink | 2 commentaires

Article écrit avec Serge Faure, représentant CFE-CGC Orange au Conseil de surveillance du Perco d’Orange

Image Rama Krishna Karumanchi viaPixabay

Les fonds Amundi Objectif Retraite garantissent aux détenteurs non seulement de récupérer la totalité du capital investi à l’échéance, mais aussi de bénéficier en sortie de la plus haute valeur de part atteinte au cours de la vie du fonds.

Fonds Amundi Objectif Retraite – Principe de valorisation des parts.
Hypothèse illustrée : achat de 10 parts ayant une valeur initiale de 100€ par part.

La CFE-CGC avait poussé à la création de ces fonds aux garanties très avantageuses pour les personnels. Ils avaient été ouverts pour différents horizons de retraite, le premier étant arrivé à échéance en 2016. Il reste 3 fonds, aux échéances 2020, 2025 et 2030. Depuis fin 2016, il n’est plus possible d’y faire des placements, ce que nous déplorons. Ils ont été remplacés par le fonds Amundi Protect  90 ESR, beaucoup moins intéressant.

Fin de la phase d’épargne : 3 modalités de sortie

Le fonds Amundi Objectif Retraite 2020 arrive en fin de phase d’épargne le 30 avril 2020. Vous avez jusqu’au 31 mars pour choisir comment vous souhaitez disposer de votre épargne.

  1. Uniquement si vous êtes en retraite d’ici au 30 avril 2020, vous pouvez demander le remboursement immédiat de tout ou partie des avoirs que vous détenez dans ce fonds.
  2. Vous pouvez arbitrer (c’est-à-dire transférer vers d’autres fonds du PERCo, libre ou piloté) tout ou partie de vos avoirs. Vous bénéficiez de la garantie du fonds à son échéance puis vos avoirs fluctueront selon les caractéristiques du nouveau fonds sur lequel vous aurez transféré vos avoirs.
  3. Vous pouvez basculer vos avoirs en phase « retraite ». Vos avoirs restent alors dans le fonds Amundi Objectif Retraite 2020 à leur valeur garantie, d’où ils seront transférés par dixième chaque année (de 2021 à 2030 inclus) dans un fonds monétaire « Amundi Disponible Retraite », dans lequel vous pouvez ponctionner immédiatement si vous êtes en retraite. Le solde du capital reste investi sur les marchés financiers. S’il produit des gains, ils vous seront reversés en un bloc, dans une 11ème annuité (en 2031). Vous pourrez à tout moment faire un arbitrage, en renonçant à la garantie sur les fonds arbitrés. Si vous ne formulez aucun choix, vous basculez automatiquement en phase « retraite ».

Au 3 mars 2020, le prix de la part garanti est de 111,5 € (contre un prix de part à valeur de marché à la même date de 110,17 €). Si vous détenez 10 parts, vous êtes assuré(e) de récupérer le 30 avril 2020 un capital retraite de 1 115 € (10 X 111,5 €), qui vous sera reversé à raison de 111,5€ par an (en novembre) entre 2021 et 2030. Si le capital restant a produit une plus-value, elle vous sera restituée en 2031.

Votre choix est à formuler sur le site Amundi avant le 31 mars 2020, sur lequel vous trouverez une fiche d’information, également disponible sur anoo.

Prolongation de la période de protection du FCPE Amundi Protect 90 ESR

par Hélène Marcy le 09/03/2020

Catégories: En pratique | Tags: | Permalink | 0 commentaire

Article écrit par Serge Faure, représentant CFE-CGC Orange au Conseil de surveillance du Perco d’Orange

Image Horacio Lozada viaPixabay

Actualités du PERCo Groupe Orange

La période de protection du FCPE initialement prévue jusqu’au 18 novembre 2021, est prolongée de six ans, soit jusqu’à la valeur de part du 18 novembre 2027.

Rappel : la protection du FCPE garantit que chaque valeur de part établie durant la période de protection, sera égale à 90% de la plus élevée des valeurs de part précédentes. Autrement dit, quelle que soit l’évolution de la valeur des parts, vous êtes assurés de retrouver au moins 90% du montant que vous y avez investi.

La CFE-CGC Orange avait voté contre la mise en place de ce fonds, proposé dans le Perco libre depuis le 02 janvier 2017 : la protection mise en place ne garantit que partiellement le capital investi, avec un coup de couverture très élevé réduisant inévitablement la performance du fonds.

Le FCPE Humanis Actions Solidaires devient EPSENS Emploi Santé Solidaire

par Hélène Marcy le 09/03/2020

Catégories: En pratique | Tags: | Permalink | 0 commentaire

Article écrit par Serge Faure, représentant CFE-CGC Orange au Conseil de surveillance du Perco d’Orange

Image Anemone123 via Pixabay

Actualités du PERCo Groupe Orange

La société de gestion  Humanis  Gestion d’Actifs a créé une offre d’épargne salariale baptisée « EPSENS ». Au sein du PERCo d’Orange, le FCPE HUMANIS ACTIONS SOLIDAIRE est renommé  à partir du 17 février 2020 EPSENS  EMPLOI SANTE SOLIDAIRE.

Ce changement de nom n’a aucune incidence sur la durée d’indisponibilité de vos avoirs et ne nécessite aucune action de votre part. Vous pouvez consulter les informations sur ce fonds directement sur le site d’EPSENS.

3 périodes d’arbitrage du PEG en 2020

par Hélène Marcy le 03/03/2020

Catégories: En pratique | Tags: , , | Permalink | 0 commentaire

Image Steve Buissinne via Pixabay

Les 3 périodes d’arbitrage définies pour l’année 2020 sont :

  • du 2 au 15 mars inclus
  • du 25 mai au 7 juin inclus
  • du 14 au 27 septembre inclus

Si vous souhaitez recevoir une alerte par mail à chaque période d’arbitrage, rien de plus simple : abonnez-vous gratuitement aux publications de l’épargne et de l’actionnariat salariés.

Si vous avez des fonds dans le PEG (plan épargne Groupe), l’arbitrage est possible entre les fonds suivants :

  • Compartiment Orange Actions Classique du fonds Orange Actions (parts C & D)
  • Dynamis Solidaire
  • EvolutisŸ
  • EquilibrisŸ
  • Cap’Orange Classique (uniquement en sortie)
  • Solocal Actions (uniquement en sortie).

L’arbitrage vous permet de déplacer vos avoirs à l’intérieur du PEG

Chaque fonds est composé de différents types de titres, correspondant à un niveau de risque théorique différent, et/ou à un profil d’épargne spécifique. Vous avez le choix des fonds dans lesquels vous souhaitez placer vos avoirs, et vous pouvez modifier ce choix au fil du temps,  uniquement pendant les périodes d’arbitrage (3 fois / an).

Cela vous permet de mieux faire coller votre épargne salariale à vos projets :

  • diversifier votre épargne sur un plus grand nombre de fonds pour répartir les risques
  • sécuriser votre épargne (préserver les plus-values réalisées), en particulier si vous avez un projet de déblocage à court terme, par exemple pour financer un projet immobilier
  • conserver des fonds disponibles pour les avoir à disposition en cas de pépin imprévu

A savoir : l’arbitrage ne constitue pas une sortie anticipée du PEG. Les avoirs arbitrés conservent les mêmes échéances de disponibilité.

Comment procéder ?

Lorsque vous faites un arbitrage, vous donnez une instruction de vente de tout ou partie des parts d’un fonds du PEG. Le produit de cette vente est ensuite réinvesti dans le fonds choisi où de nouvelles parts sont créées.

L’opération est à réaliser sur le site Amundi via votre espace personnel, rubrique « Agir sur mon épargne / arbitrage ».

L’application ne vous permet de saisir que les opérations autorisées par la réglementation : si vous ne voyez pas apparaître certains de vos avoirs dans la liste des supports proposés pour saisir une demande, c’est que les avoirs en question ne sont pas éligibles à cette opération. Notamment, l’épargne des compartiments Cap’Orange Classique et Cap’Orange Garanti 2016 n’est ni arbitrable, ni transférable vers le PERCO, pendant toute sa période d’indisponibilité.

Délais d’opérations

Seuil conditionnel

Si vous vendez des parts des fonds Orange Actions et Solocal Actions (et uniquement ceux-là), pour les transférer vers un autre fonds, vous pouvez définir un seuil conditionnel pour que la transaction s’effectue.

Concrètement, vous fixez un cours « plancher » pour l’action concernée. Votre opération sera exécutée dès lors que le cours d’ouverture de l’action aura atteint ou dépassé ce cours plancher. Tant que ce cours n’est pas atteint, votre opération n’est pas réalisée. S’il n’est pas atteint le lendemain de la fin de période d’arbitrage, l’ordre est annulé.

Combien ça coûte ?

L’arbitrage est gratuit pour vous, il est pris en charge par l’entreprise.

Fiscalité

Vous n’avez rien à déclarer au moment de l’arbitrage ou du transfert, car ce n’est pas une cession au sens fiscal du terme.

Les plus ou moins-values réalisées dans le support source sont reportées sur le support vers lesquelles les sommes sont arbitrées. Les prélèvements sociaux (calculés sur la somme des plus ou moins-values) sont soustraits automatiquement au moment du remboursement des fonds.

Autres opérations possibles à tout moment via le site Amundi

  • Orange Actions, Cap’Orange : faire un arbitrage entre les parts C (dites de Capitalisation = les dividendes sont réinvestis en part du fonds) et parts D (dites de Distribution = les dividendes sont versés en numéraire).
  • Transferts : transférer vos fonds du PEG vers le PERCO (Libre ou Piloté).
  • PERCO : effectuer un arbitrage entre les différents fonds au sein du PERCO Libre.

Bon à savoir :
les parts C sont fiscalement plus avantageuses que les parts D

Pour toutes les actions Orange « classiques » détenues au sein du PEG, il est plus avantageux de les conserver en parts C (dites de Capitalisation) : les dividendes sont réinvestis en part du fonds, et bénéficient du régime fiscal du PEG, donc vous ne payez pas d’impôt dessus.
A contrario, les dividendes affectés aux parts D (dites de Distribution) vous sont versés en numéraire, après déduction du prélèvement forfaitaire unique (actuellement 12,8% d’impôts sur le revenu prélevés à la source + 17,2 % de prélèvements sociaux) et entrent dans votre revenu fiscal de l’année. Ces versements génèrent des frais de traitement une fois par an : 5 € si vous avez moins de 250 parts et 12 € au-delà.

Si vous avez besoin de cash, il peut être plus astucieux de capitaliser vos dividendes et de demander le remboursement d’avoirs disponibles dans votre PEG, qui sont exonérés d’impôt sur le revenu (ils ne sont assujettis qu’aux prélèvements sociaux).

Autres précisions fiscales sur le site d’Amundi.

Les liens sur le site d’Amundi nécessitent de s’identifier. Si vous avez égaré vos codes d’accès, une seule solution pour les récupérer, contacter la banque.

Nos revendications concernant l’arbitrage

Depuis plusieurs années, la CFE-CGC Orange et l’ADEAS demandent une modification de la gestion des périodes d’arbitrage pour le PEG, pour permettre à chacun de faire ses arbitrages à tout moment, comme cela est proposé dans la plupart des entreprises. A l’heure actuelle, on peut déjà arbitrer tout au long de l’année sur le PERCO (libre) car les frais de gestion (arbitrages inclus) sont payés par le salarié. Ils sont réintégrés dans le calcul de la valeur liquidative de chaque support de placement.

Seul le PEG fait l’objet de restrictions. Argument officiel : la Direction ne veut pas de mouvements spéculatifs liés à l’action Orange, notamment lors des temps forts comme le versement des dividendes, déclenchement de l’abondement…

Nous continuons de porter cette demande et vous tiendrons au courant des évolutions sur ce point.

Actions gratuites Orange Vision 2020 : comment les toucher ? Faites votre choix jusqu’au 3 mars 2020

par Hélène Marcy le 21/02/2020

Catégories: En pratique, L'action de l'ADEAS | Tags: , | Permalink | 1 commentaire

Image klimkin via Pixabay

Grâce à la CFE-CGC Orange et à l’ADEAS, vous avez 5 jours de plus (jusqu’au 3 mars) pour choisir comment toucher vos 61 actions gratuites issues du plan Orange Vision 2020, via https://epargnant.amundi-ee.com. Attention, sans action de votre part entre le 20 février et le 3 mars 2020, les actions sont versées par défaut au nominatif pur sur votre compte BNP Paribas.

Modalités de versement des actions gratuites

tableaumodalits

Actions gratuites, sous conditions

L’accord relatif au plan d’attribution gratuite d’actions 2017-2019 prévoit, pour tous les personnels du Groupe en France, filiales incluses, l’attribution du même nombre d’actions (73) sous deux conditions :

  • L’atteinte des objectifs de performance financière de l’entreprise sur les années 2017, 2018 et 2019 (Ebitda ajusté et Cash-flow organique),
  • La présence au sein du Groupe (avoir été en activité au moins 50% de la durée comprise entre le 1er septembre 2017 et le 31 décembre 2019).
indicateursaga

5/6ème de l’objectif global étant atteint, nous percevrons 5/6ème des actions prévues, soit 61 actions par personne.

A noter

  • Les personnels en temps partiel bénéficient du même nombre d’actions que ceux à temps plein.
  • Les collègues partis à la retraite avant le 31 décembre 2019 bénéficient du plan comme s’ils étaient partis après.
  • Les périodes de congés maternité, maladie ou formation sont assimilés à de l’activité pour évaluer la condition de 50% de temps de présence sur la période retenue (article L.1132-1 du Code du travail).

Moins de collègues servis que prévu

Le plan prévoyait initialement de distribuer l’équivalent de 9,2 millions d’actions  à 143 725 bénéficiaires répartis dans 87 pays. En cours de route, les effectifs éligibles ont fondu de 12% : vente d’Orange Niger, suppressions de postes en Pologne, turn-over important dans certains pays tels que l’Inde, où tous les personnels n’ont donc pas rempli la condition de présence… C’est in fine l’équivalent de 6,9 millions d’actions qui seront distribuées à 126 134 bénéficiaires.

Vous avez le choix

La CFE-CGC Orange & l’ADEAS ont expressément demandé la signature d’un accord, pour que les personnels puissent choisir de recevoir leurs actions gratuites dans le PEG d’Orange, et bénéficier ainsi d’une fiscalité plus favorable.

Tous les bénéficiaires ont été avertis par mail le 20 février, sur l’adresse mail connue par Amundi ESR. La période de choix initialement prévue par la Direction allait du 20 au 27 février. La CFE-CGC & l’ADEAS ont demandé une prolongation de cette période, qui est donc étendue jusqu’au 3 mars, afin de tenir compte des vacances scolaires pendant lesquelles de nombreux collègues sont absents.

Un mail de relance sera adressé le 25 février. Les personnels n’ayant pas communiqué d’adresse mail à Amundi sont avisés par courrier postal.

Vous pouvez aussi vous connecter directement sur https://epargnant.amundi-ee.com.

Certains sont plus égaux que d’autres

Les cadres dirigeants (1 100 personnes) et les mandataires sociaux disposent, en plus du plan Orange Vision 2020, d’un plan d’attributions d’actions dit de performance (1 363 actions en moyenne). Ce « Long Term Incentive Plan » ou LTIP est reconduit chaque année. Vous avez dit « justice sociale ? »

actionnarait salarie 500

10% du capital détenu par les personnels : le compte n’y est pas !

Le préambule de l’accord de 2017 indiquait « qu’avec ce plan, Orange réaffirmait sa volonté de développer l’actionnariat salarié afin de tendre vers une représentation des salariés à hauteur 10% du capital d’Orange. »

Nous en sommes très loin ! Au 31/12/2019, les personnels d’Orange détenaient 5,42% du capital d’Orange. Les actions livrées dans le cadre de l’Attribution Gratuite d’Actions (AGA) Orange Vision 2020 représentent 0,26% du capital d’Orange. Si tous les personnels les conservent, nous atteindrons donc 5,68% du capital détenus par les personnels.

La CFE-CGC et l’ADEAS revendiquent :

Lors de la commission de suivi du 18 février 2020, vos représentants CFE-CGC Orange ont rappelé à la Direction la nécessité d’organiser des Offres Réservées aux Personnels (ORP) dès 2020, puis chaque année, afin d’atteindre rapidement l’objectif de 10%, qui protège aussi l’entreprise d’une éventuelle Offre Publique d’Achat (OPA) par nos concurrents.

La Direction en a pris note. Nous serons vigilants.

Résultats 2019 : quel impact sur l’intéressement, la participation, et l’AGA Orange Vision 2020 ?

par Hélène Marcy le 13/02/2020

Catégories: En pratique, Nos analyses | Tags: , , | Permalink | 4 commentaires

Image Nattanan Kanchanaprat via Pixabay

La croissance annoncée des résultats…

Les résultats 2019 du Groupe Orange sont annoncés comme « solides » et « en croissance ». Le dividende est maintenu à 0,70€ par action, qui devient le « nouveau plancher » pour la durée du plan stratégique « Engage2025 ». Pour l’exercice 2019, il est inférieur au résultat net par action. Ouf !

Cependant, les résultats France sont en repli de 0,3%, en dépit de performances commerciales « record » sur la Fibre, de la baisse du « churn » sur le mobile (nous fidélisons de mieux en mieux nos clients), et de l’augmentation du CA facturé à nos clients, le tout avec un effectif en baisse (environ -4% sur 2019 en France). 

Les résultats deviennent cependant de plus en plus difficiles à décrypter, et nous renseignent de moins en moins  sur la capacité opérationnelle de l’entreprise à créer de la valeur dans la durée :

  • changements constants de normes financières, de plus en plus éloignées de la réalité perceptible ;
  • plans d’économies difficiles à évaluer, mais régulièrement renouvelés à chaque présentation financière ou stratégique ;
  • opérations financières incompréhensibles pour les non spécialistes, visant notamment à transformer les investissements (CAPEX) en frais de fonctionnement (OPEX) pour satisfaire les marchés financiers.

… ne se répercute pas sur la rétribution collective !

L’attribution d’actions gratuites (AGA) Orange Vision 2020

Pour tous les personnels du Groupe en France, filiales incluses (voir l’accord dans anoo).

L’attribution de 73 actions gratuites à chaque membre du personnel était soumis à l’atteinte d’objectifs financiers définis pour les 3 exercices 2017, 2018, 2019, sur les 2 indicateurs suivants : cash-flow organique (trésorerie) et EBITDA ajusté (qui devient EBITDAaL dans les nouvelles normes comptables).

En 2019, l’objectif est atteint sur les 2 indicateurs. 5/6ème de l’objectif global étant atteint, nous percevrons chacun 5/6ème des actions prévues, soit 61 actions par personne. Elles seront mises à disposition à partir du 1er avril 2020. Par défaut, elles sont livrées au nominatif pur sur votre compte BNP Paribas et disponibles immédiatement. Suite à la demande expresse de la CFE-CGC Orange, vous pourrez choisir de les toucher dans le fonds Orange Actions du PEG d’Orange : en contrepartie d’un blocage pendant 5 ans, la fiscalité est plus avantageuse.

Vous avez dit équité ?

En même temps que cette AGA pour l’ensemble des personnels du Groupe, la Direction avait également mis en place un plan d’attribution d’actions de performance dédié à environ 1 000 cadres dirigeants du Groupe ainsi qu’aux mandataires sociaux, dont nous avions vivement critiqué les principes : il est globalement 20 fois plus généreux que l’AGA pour tous (que les 1000 privilégiés touchent aussi). Si la non atteinte de l’objectif de cash-flow organique en 2018 a également affecté ce plan, les objectifs comportaient 5 indicateurs complémentaires, dont l’atteinte partielle permet à ces 1 000 dirigeants de toucher 5/6ème des actions + un bonus de 3%.

La participation

Pour la majeure partie des personnels du Groupe en France (voir liste des filiales en annexe 1 de l’accord disponible sur anoo).

La réserve de participation prévue dans l’accord correspond à 4% du résultat d’exploitation, répartie pour 80% au prorata du salaire, et pour 20% au prorata du temps de présence sur l’année considérée. Elle se monte à 146 M€ pour l’exercice 2019, poursuivant inexorablement sa baisse globale. La baisse concomitante des effectifs permet seule de préserver les montants individuels.

L’intéressement

Pour les personnels Orange SA (voir accord d’intéressement + avenant 2018-2020 à l’accord dans anoo). Les filiales disposant d’un accord d’intéressement ont des règles d’attribution différentes : nous y reviendrons dans une prochaine Lettre de l’épargne et de l’actionnariat salariés.

Trois indicateurs entrent dans le calcul du montant de l’enveloppe à répartir entre les personnels d’Orange S.A. : la performance financière opérationnelle pour 60 %, la qualité du service vue du client pour 30 % et la maîtrise de la consommation d’énergie électrique pour 10 %.

La masse globale d’intéressement est plafonnée à 5% de la masse salariale. Pour l’exercice 2019, le taux de réalisation des objectifs permet d’atteindre 4,70% de la masse salariale, pour un montant total de 191 M€, supérieur à celui de 2018. Cette hausse, combinée à la baisse des effectifs, permet de maintenir un niveau d’intéressement individuel  égal ou très légèrement supérieur au total intéressement + intéressement exceptionnel distribué au titre de l’exercice 2018. La Direction s’affranchit donc d’un intéressement exceptionnel cette année.

Montant de l’intéressement et de la participation pour les personnels d’Orange SA ayant travaillé à temps plein et sans absence au cours de l’exercice.

Vous pouvez faire une simulation individuelle sur anoo, pour l’intéressement, et pour la participation (munissez-vous de votre bulletin de salaire de décembre 2019).

Vous pourrez choisir comment percevoir votre participation en mars, et votre intéressement en avril, le versement s’effectuant chaque fois au moment de la paie du mois suivant l’expression de votre choix.

Notre analyse

Globalement, pas d’augmentation de la rétribution collective au titre de l’exercice 2019, et une attribution gratuite d’actions dont la valeur est amputée par le dévissage du cours de l’action Orange, qui ne se redresse pas depuis la présentation du plan « Engage2025 » aux analystes, lors de l’Investor day de décembre dernier.

En parallèle, la négociation en cours pour définir l’abondement pour versement dans le PERCo (Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif) n’ouvre pour l’instant que des perspectives médiocres, en dépit de la pugnacité de nos négociateurs.

Nous attendons également que la Direction se montre plus généreuse lors de la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) sur les salaires, qui cette année embarque la « prime Macron ». Il est évidemment impossible de travailler toujours plus, les effectifs continuant de baisser, pour gagner  la même chose. Face à la difficulté croissante de notre entreprise à recruter les « talents » dont elle a besoin pour, notamment, développer nos activités dans les nouvelles technologies de l’IA, de la data, de la cybersécurité et des services intégrés pour les entreprises, il est urgent de réviser à la fois les modalités de travail (modes de management, bien-être au travail) et la récompense des efforts fournis, qui passe aussi par la rétribution.

Nous reviendrons plus en détail, avec des analyses complémentaires et des informations pratiques sur la manière de toucher ces rémunérations collectives, dans une prochaine Lettre de l’Épargne et de l’Actionnariat Salariés. Tous les personnels du Groupe Orange peuvent s’abonner gratuitement sur l’adresse mail de leur choix, pour la recevoir dès sa publication.

Election de l’administrateur représentant les personnels actionnaires au CA d’Orange : la CFE-CGC l’emporte

par Hélène Marcy le 07/02/2020

Catégories: Communiqué de presse | Tags: , , | Permalink | 0 commentaire

Image : Wokandapix via Pixabay

Le binôme soutenu par l’ADEAS (Association de Défense de l’Epargne et de l’Actionnariat Salariés) et la CFE-CGC Orange (Laurence Dalboussière et Thierry Chatelier) remporte l’élection de l’Administrateur représentant les personnels actionnaires au Conseil d’administration d’Orange, avec 42,34% des voix.

Lire le communiqué de la CFE-CGC Orange.

Merci à tous les électeurs !