Actions gratuites Orange Vision 2020 : comment les toucher ? Faites votre choix jusqu’au 3 mars 2020

par Hélène Marcy le 21/02/2020

Catégories: En pratique, L'action de l'ADEAS | Tags: , | Permalink | 0 commentaire

Image klimkin via Pixabay

Grâce à la CFE-CGC Orange et à l’ADEAS, vous avez 5 jours de plus (jusqu’au 3 mars) pour choisir comment toucher vos 61 actions gratuites issues du plan Orange Vision 2020, via https://epargnant.amundi-ee.com. Attention, sans action de votre part entre le 20 février et le 3 mars 2020, les actions sont versées par défaut au nominatif pur sur votre compte BNP Paribas.

Modalités de versement des actions gratuites

tableaumodalits

Actions gratuites, sous conditions

L’accord relatif au plan d’attribution gratuite d’actions 2017-2019 prévoit, pour tous les personnels du Groupe en France, filiales incluses, l’attribution du même nombre d’actions (73) sous deux conditions :

  • L’atteinte des objectifs de performance financière de l’entreprise sur les années 2017, 2018 et 2019 (Ebitda ajusté et Cash-flow organique),
  • La présence au sein du Groupe (avoir été en activité au moins 50% de la durée comprise entre le 1er septembre 2017 et le 31 décembre 2019).
indicateursaga

5/6ème de l’objectif global étant atteint, nous percevrons 5/6ème des actions prévues, soit 61 actions par personne.

A noter

  • Les personnels en temps partiel bénéficient du même nombre d’actions que ceux à temps plein.
  • Les collègues partis à la retraite avant le 31 décembre 2019 bénéficient du plan comme s’ils étaient partis après.
  • Les périodes de congés maternité, maladie ou formation sont assimilés à de l’activité pour évaluer la condition de 50% de temps de présence sur la période retenue (article L.1132-1 du Code du travail).

Moins de collègues servis que prévu

Le plan prévoyait initialement de distribuer l’équivalent de 9,2 millions d’actions  à 143 725 bénéficiaires répartis dans 87 pays. En cours de route, les effectifs éligibles ont fondu de 12% : vente d’Orange Niger, suppressions de postes en Pologne, turn-over important dans certains pays tels que l’Inde, où tous les personnels n’ont donc pas rempli la condition de présence… C’est in fine l’équivalent de 6,9 millions d’actions qui seront distribuées à 126 134 bénéficiaires.

Vous avez le choix

La CFE-CGC Orange & l’ADEAS ont expressément demandé la signature d’un accord, pour que les personnels puissent choisir de recevoir leurs actions gratuites dans le PEG d’Orange, et bénéficier ainsi d’une fiscalité plus favorable.

Tous les bénéficiaires ont été avertis par mail le 20 février, sur l’adresse mail connue par Amundi ESR. La période de choix initialement prévue par la Direction allait du 20 au 27 février. La CFE-CGC & l’ADEAS ont demandé une prolongation de cette période, qui est donc étendue jusqu’au 3 mars, afin de tenir compte des vacances scolaires pendant lesquelles de nombreux collègues sont absents.

Un mail de relance sera adressé le 25 février. Les personnels n’ayant pas communiqué d’adresse mail à Amundi sont avisés par courrier postal.

Vous pouvez aussi vous connecter directement sur https://epargnant.amundi-ee.com.

Certains sont plus égaux que d’autres

Les cadres dirigeants (1 100 personnes) et les mandataires sociaux disposent, en plus du plan Orange Vision 2020, d’un plan d’attributions d’actions dit de performance (1 363 actions en moyenne). Ce « Long Term Incentive Plan » ou LTIP est reconduit chaque année. Vous avez dit « justice sociale ? »

actionnarait salarie 500

10% du capital détenu par les personnels : le compte n’y est pas !

Le préambule de l’accord de 2017 indiquait « qu’avec ce plan, Orange réaffirmait sa volonté de développer l’actionnariat salarié afin de tendre vers une représentation des salariés à hauteur 10% du capital d’Orange. »

Nous en sommes très loin ! Au 31/12/2019, les personnels d’Orange détenaient 5,42% du capital d’Orange. Les actions livrées dans le cadre de l’Attribution Gratuite d’Actions (AGA) Orange Vision 2020 représentent 0,26% du capital d’Orange. Si tous les personnels les conservent, nous atteindrons donc 5,68% du capital détenus par les personnels.

La CFE-CGC et l’ADEAS revendiquent :

Lors de la commission de suivi du 18 février 2020, vos représentants CFE-CGC Orange ont rappelé à la Direction la nécessité d’organiser des Offres Réservées aux Personnels (ORP) dès 2020, puis chaque année, afin d’atteindre rapidement l’objectif de 10%, qui protège aussi l’entreprise d’une éventuelle Offre Publique d’Achat (OPA) par nos concurrents.

La Direction en a pris note. Nous serons vigilants.

Résultats 2019 : quel impact sur l’intéressement, la participation, et l’AGA Orange Vision 2020 ?

par Hélène Marcy le 13/02/2020

Catégories: En pratique, Nos analyses | Tags: , , | Permalink | 4 commentaires

Image Nattanan Kanchanaprat via Pixabay

La croissance annoncée des résultats…

Les résultats 2019 du Groupe Orange sont annoncés comme « solides » et « en croissance ». Le dividende est maintenu à 0,70€ par action, qui devient le « nouveau plancher » pour la durée du plan stratégique « Engage2025 ». Pour l’exercice 2019, il est inférieur au résultat net par action. Ouf !

Cependant, les résultats France sont en repli de 0,3%, en dépit de performances commerciales « record » sur la Fibre, de la baisse du « churn » sur le mobile (nous fidélisons de mieux en mieux nos clients), et de l’augmentation du CA facturé à nos clients, le tout avec un effectif en baisse (environ -4% sur 2019 en France). 

Les résultats deviennent cependant de plus en plus difficiles à décrypter, et nous renseignent de moins en moins  sur la capacité opérationnelle de l’entreprise à créer de la valeur dans la durée :

  • changements constants de normes financières, de plus en plus éloignées de la réalité perceptible ;
  • plans d’économies difficiles à évaluer, mais régulièrement renouvelés à chaque présentation financière ou stratégique ;
  • opérations financières incompréhensibles pour les non spécialistes, visant notamment à transformer les investissements (CAPEX) en frais de fonctionnement (OPEX) pour satisfaire les marchés financiers.

… ne se répercute pas sur la rétribution collective !

L’attribution d’actions gratuites (AGA) Orange Vision 2020

Pour tous les personnels du Groupe en France, filiales incluses (voir l’accord dans anoo).

L’attribution de 73 actions gratuites à chaque membre du personnel était soumis à l’atteinte d’objectifs financiers définis pour les 3 exercices 2017, 2018, 2019, sur les 2 indicateurs suivants : cash-flow organique (trésorerie) et EBITDA ajusté (qui devient EBITDAaL dans les nouvelles normes comptables).

En 2019, l’objectif est atteint sur les 2 indicateurs. 5/6ème de l’objectif global étant atteint, nous percevrons chacun 5/6ème des actions prévues, soit 61 actions par personne. Elles seront mises à disposition à partir du 1er avril 2020. Par défaut, elles sont livrées au nominatif pur sur votre compte BNP Paribas et disponibles immédiatement. Suite à la demande expresse de la CFE-CGC Orange, vous pourrez choisir de les toucher dans le fonds Orange Actions du PEG d’Orange : en contrepartie d’un blocage pendant 5 ans, la fiscalité est plus avantageuse.

Vous avez dit équité ?

En même temps que cette AGA pour l’ensemble des personnels du Groupe, la Direction avait également mis en place un plan d’attribution d’actions de performance dédié à environ 1 000 cadres dirigeants du Groupe ainsi qu’aux mandataires sociaux, dont nous avions vivement critiqué les principes : il est globalement 20 fois plus généreux que l’AGA pour tous (que les 1000 privilégiés touchent aussi). Si la non atteinte de l’objectif de cash-flow organique en 2018 a également affecté ce plan, les objectifs comportaient 5 indicateurs complémentaires, dont l’atteinte partielle permet à ces 1 000 dirigeants de toucher 5/6ème des actions + un bonus de 3%.

La participation

Pour la majeure partie des personnels du Groupe en France (voir liste des filiales en annexe 1 de l’accord disponible sur anoo).

La réserve de participation prévue dans l’accord correspond à 4% du résultat d’exploitation, répartie pour 80% au prorata du salaire, et pour 20% au prorata du temps de présence sur l’année considérée. Elle se monte à 146 M€ pour l’exercice 2019, poursuivant inexorablement sa baisse globale. La baisse concomitante des effectifs permet seule de préserver les montants individuels.

L’intéressement

Pour les personnels Orange SA (voir accord d’intéressement + avenant 2018-2020 à l’accord dans anoo). Les filiales disposant d’un accord d’intéressement ont des règles d’attribution différentes : nous y reviendrons dans une prochaine Lettre de l’épargne et de l’actionnariat salariés.

Trois indicateurs entrent dans le calcul du montant de l’enveloppe à répartir entre les personnels d’Orange S.A. : la performance financière opérationnelle pour 60 %, la qualité du service vue du client pour 30 % et la maîtrise de la consommation d’énergie électrique pour 10 %.

La masse globale d’intéressement est plafonnée à 5% de la masse salariale. Pour l’exercice 2019, le taux de réalisation des objectifs permet d’atteindre 4,70% de la masse salariale, pour un montant total de 191 M€, supérieur à celui de 2018. Cette hausse, combinée à la baisse des effectifs, permet de maintenir un niveau d’intéressement individuel  égal ou très légèrement supérieur au total intéressement + intéressement exceptionnel distribué au titre de l’exercice 2018. La Direction s’affranchit donc d’un intéressement exceptionnel cette année.

Montant de l’intéressement et de la participation pour les personnels d’Orange SA ayant travaillé à temps plein et sans absence au cours de l’exercice.

Vous pouvez faire une simulation individuelle sur anoo, pour l’intéressement, et pour la participation (munissez-vous de votre bulletin de salaire de décembre 2019).

Vous pourrez choisir comment percevoir votre participation en mars, et votre intéressement en avril, le versement s’effectuant chaque fois au moment de la paie du mois suivant l’expression de votre choix.

Notre analyse

Globalement, pas d’augmentation de la rétribution collective au titre de l’exercice 2019, et une attribution gratuite d’actions dont la valeur est amputée par le dévissage du cours de l’action Orange, qui ne se redresse pas depuis la présentation du plan « Engage2025 » aux analystes, lors de l’Investor day de décembre dernier.

En parallèle, la négociation en cours pour définir l’abondement pour versement dans le PERCo (Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif) n’ouvre pour l’instant que des perspectives médiocres, en dépit de la pugnacité de nos négociateurs.

Nous attendons également que la Direction se montre plus généreuse lors de la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) sur les salaires, qui cette année embarque la « prime Macron ». Il est évidemment impossible de travailler toujours plus, les effectifs continuant de baisser, pour gagner  la même chose. Face à la difficulté croissante de notre entreprise à recruter les « talents » dont elle a besoin pour, notamment, développer nos activités dans les nouvelles technologies de l’IA, de la data, de la cybersécurité et des services intégrés pour les entreprises, il est urgent de réviser à la fois les modalités de travail (modes de management, bien-être au travail) et la récompense des efforts fournis, qui passe aussi par la rétribution.

Nous reviendrons plus en détail, avec des analyses complémentaires et des informations pratiques sur la manière de toucher ces rémunérations collectives, dans une prochaine Lettre de l’Épargne et de l’Actionnariat Salariés. Tous les personnels du Groupe Orange peuvent s’abonner gratuitement sur l’adresse mail de leur choix, pour la recevoir dès sa publication.

Election de l’administrateur représentant les personnels actionnaires au CA d’Orange : la CFE-CGC l’emporte

par Hélène Marcy le 07/02/2020

Catégories: Communiqué de presse | Tags: , , | Permalink | 0 commentaire

Image : Wokandapix via Pixabay

Le binôme soutenu par l’ADEAS (Association de Défense de l’Epargne et de l’Actionnariat Salariés) et la CFE-CGC Orange (Laurence Dalboussière et Thierry Chatelier) remporte l’élection de l’Administrateur représentant les personnels actionnaires au Conseil d’administration d’Orange, avec 42,34% des voix.

Lire le communiqué de la CFE-CGC Orange.

Merci à tous les électeurs !

Élection de l’administrateur représentant les personnels actionnaires au CA d’Orange : l’ADEAS soutient les candidats CFE-CGC Orange

par Hélène Marcy le 07/02/2020

Catégories: L'action de l'ADEAS | Tags: , , | Permalink | 0 commentaire

L’ADEAS soutient les candidats de la CFE-CGC Orange pour l’élection du représentant des personnels actionnaires au Conseil d’Administration d’Orange, Laurence Dalboussière (@dalboussiere) et Thierry Chatelier (@TChatelier).

Retrouvez leur profession de foi et leurs interventions vidéo sur le site de la CFE-CGC Orange.

Attention, le second tour se termine ce vendredi 7 février à 14h.

Tout pour voter dans ce billet.

L’actionnariat salarié comme outil de fidélisation RH chez Trescal

par Hélène Marcy le 27/01/2020

Catégories: L'action de l'ADEAS, Revue de web | Tags: | Permalink | 0 commentaire

Image Gerd Altmann via Pixabay

Le 4e plan mis en place par l’entreprise de métrologie a séduit 55 % des 850 salariés français. Un succès qui tient beaucoup à la régularité des opérations antérieures. Et à la pédagogie déployée par l’équipe RH.

Source : L’actionnariat salarié comme outil de fidélisation RH chez Trescal – FocusRH

L’analyse de l’ADEAS

Le dispositif mis en place par l’entreprise est assez spectaculaire… et nous n’en connaissons plus de tels chez Orange depuis l’époque des premières Offres réservées aux personnels (1997-1998) dans le cadre de la mise en bourse de l’entreprise.

L’article précise également que la régularité des opérations contribue largement à leur succès : c’est pourquoi nous réclamons des ORP plus régulières, seule solution pour atteindre l’objectif de 10% du capital détenu par les personnels de l’entreprise. A défaut, les reventes d’actions, qui interviennent régulièrement lors du départ en retraite ou pour financer un projet personnel tel que l’acquisition d’un logement, ne sont pas compensées par de nouvelles acquisitions : compte tenu de l’évolution du cours de l’action Orange, seuls les mécanismes des ORP rendent les achats d’actions rentables et sécures pour les personnels.

Chez Orange, la dernière ORP date de 2014, et elle est débouclée depuis mars 2019. Il est donc plus que temps de proposer une nouvelle offre aux personnels d’Orange.

La récente Loi Pacte fixe l’objectif de 10% du capital des entreprises françaises détenu par leurs salariés. Ce sera un argument supplémentaire pour défendre la mise en place d’une ORP en 2020, ce que vos représentants CFE-CGC Orange soutenus par l’ADEAS ne manqueront pas de faire, tant au Conseil de Surveillance du FCPE Orange Actions qu’au Conseil d’administration d’Orange.

Au fait, avez-vous voté pour vos représentants au CA ? C’est maintenant !

Orange à deux doigts de prendre le contrôle de sa filiale en Tunisie ? – JeuneAfrique.com

par Hélène Marcy le 27/01/2020

Catégories: Revue de web | Tags: , | Permalink | 0 commentaire

Image Gerd Altmann via Pixabay

La levée des sanctions européennes ciblant Marouane Mabrouk, principal actionnaire d’Orange Tunisie pourrait accélérer la prise de contrôle par l’opérateur français sur sa filiale tunisienne. Mais Tunis est-il prêt à l’accepter ?

Source : Orange à deux doigts de prendre le contrôle de sa filiale en Tunisie ? – JeuneAfrique.com

L’article complet peut-être consulté dans la revue de presse interne sur l’Intranet Orange.

Il met une nouvelle fois en lumière les difficultés rencontrées à l’international, où nos activités sont dépendantes non seulement de la régulation locale, mais aussi du contexte politique.

Épargne salariale : l’administration précise les modalités de mise en œuvre de la loi Pacte

par Hélène Marcy le 24/01/2020

Catégories: En pratique | Tags: , , | Permalink | 0 commentaire

Image Gerd Altmann via Pixabay

Article à lire sur le site des Editions Francis Lefebvre

Quelles mesures concerneront Orange ?

La circulaire interministérielle nous impactera uniquement sur l’application de nouveaux plafonds pour les primes d’intéressement et de participation qui seront versées au titre de l’exercice 2019 :

  • pour la participation : on passe de 4 à 3 plafonds annuels de la Sécurité sociale (PASS) pour calculer la répartition au prorata des salaires. La baisse du plafonnement rend la distribution plus homogène (moins de disparités entre hauts et bas salaires, les premiers n’étant désormais pris en compte qu’à hauteur de 3 PASS).
  • pour l’intéressement : le plafond de la prime d’intéressement est relevé à 75% du PASS contre 50% précédemment. Le montant individuel de l’intéressement pourra donc être plus élevé qu’auparavant, dans le cadre toutefois du pourcentage de la masse salariale que l’employeur distribuera, qui figure dans les accords d’intéressement des entreprises.

Les résultats d’Orange pour l’exercice 2019 seront connus le 13 février prochain. L’ADEAS, comme à l’accoutumée, publiera dans sa Lettre de l’Épargne et de l’Actionnariat les montants qui en découlent, en maison mère et dans les filiales, dès que l’information nous aura été communiquée.

Si vous n’êtes pas encore abonné, c’est le moment de vous inscrire gratuitement, pour recevoir cette lettre par mail dès sa publication.

CAC 40: nouveau record pour les dividendes en 2019

par Hélène Marcy le 23/01/2020

Catégories: Nos analyses | Tags: , , | Permalink | 1 commentaire

Image Csaba Nagy via Pixabay

 » Un record vieux de 12 ans est tombé en 2019 : celui du montant des liquidités restituées aux actionnaires. Selon une étude de la lettre Vernimmen.net, relayée ce jeudi 9 janvier par Les Échos, les versements réalisés par les groupes du CAC 40 ont dépassé le chiffre de 60 milliards d’euros en 2019 -dividendes et rachats d’actions compris (11 milliards)-, battant ainsi le record de 2007 juste avant la crise des subprimes. « 

L’article complet est à lire sur le Huffington Post.

Vous pouvez aussi lire la lettre d’analyse de Vernimmen, et les analyses d’Alternatives Economiques.

L’analyse de l’ADEAS

Les dividendes records font généralement les délices de la presse financière. Ils ne sont cependant pas forcément une bonne nouvelle, même quand l’investissement est au rendez-vous. Pourquoi ?

  • Même si en ce moment les taux d’intérêts sont très bas, voire négatifs dans certains cas, un prêt doit toujours être remboursé dans un avenir… dont on ne sait pas de quoi il sera fait. Que les résultats des prochains exercices ne soient pas au rendez-vous, et la situation devient critique. Il est donc toujours plus sage de réinvestir ses gains plutôt que de les distribuer en dividendes en empruntant en parallèle pour continuer d’investir.
  • Les dividendes et leur hausse régulière sont une drogue dangereuse : qu’on annonce une baisse, voire seulement une stagnation du dividende, et les investisseurs se mettent à bouder, faisant chuter le cours de l’action. La hausse du cours est pourtant la vraie rétribution des actionnaires : elle est le signe que l’activité va bien et que les perspectives sont bonnes pour l’entreprise et toutes ses parties prenantes (salariés, actionnaires, mais aussi clients et fournisseurs)… si toutefois elle n’est pas entretenue artificiellement par des rachats d’actions par l’entreprise, qui constituent un gaspillage du cash.
  • Enfin, si les résultats futurs ne sont pas au rendez-vous, et ne permettent pas de continuer à verser des dividendes substantiels pour « fidéliser les actionnaires », ou pire, de rembourser les emprunts, que se passe-t-il ? C’est en général l’emploi qui trinque, ce qui obère à la fois l’avenir des personnels dont les emplois sont supprimés et la capacité de l’entreprise à continuer de produire dans de bonnes conditions.

En tant que personnels actionnaires, ce n’est donc pas par « idéologie » que nous alertons sur la hausse perpétuelle des dividendes, mais bien parce que nous souhaitons préserver simultanément les emplois et les capacités de l’entreprise à investir, qui sont les deux piliers de sa croissance future.

Et chez Orange ?

A la lecture de la lettre Vernimmen, on pourra se réjouir qu’Orange ne figure pas dans le peloton de tête des champions du dividende. Notons cependant que le dividende versé en 2019 au titre de l’exercice 2018 a augmenté, passant de 0,65 à 0,70 € par action, et définissant, selon les propos même du PDG d’Orange lors de l’Investor Day du 4 décembre dernier, le nouveau « plancher » pour le montant du dividende.

Dans le même temps, nous sommes pourtant en période de fort investissement dans les réseaux (Fibre, 5G, déploiement de réseaux fixes et mobiles en Afrique…), et il serait sage d’en « garder sous le pied » pour pouvoir investir dans de nouvelles activités de croissance.

C’est la stratégie financière que défendent les représentants de la CFE-CGC Orange qui siègent, ont siégé ou siègeront au Conseil d’administration de notre entreprise.

Convaincu ? Si vous faites partie des personnels actionnaires, vous pouvez donner du poids à nos positions en choisissant les candidats CFE-CGC soutenus par l’ADEAS dans l’élection de l’administrateur qui vous représentera.

Comment faire entendre la voix des personnels actionnaires en AG comme au Conseil d’administration ?

par Hélène Marcy le 22/01/2020

Catégories: L'action de l'ADEAS | Tags: , , | Permalink | 0 commentaire

Dans « Les Faux jetons », Sophie Coignard nous ouvre les portes capitonnées des Conseils d’administration des plus grandes entreprises françaises.

Pages 230-231, vous pouvez y lire qu’Orange est la seule entreprise française où la voix des personnels actionnaires se fait vraiment entendre en Assemblée Générale des actionnaires. Pourquoi ? Parce que l’ADEAS et la CFE-CGC Orange ont ferraillé pour obtenir un accord d’entreprise stipulant que les représentants de la Direction ne votent pas sur les résolutions en AG dans le Conseil de surveillance du fonds Orange Actions.

Extrait du livre de Sophie Coignard, Les Faux jetons

Ce fonds, logé dans le Plan Epargne Groupe (PEG) de l’entreprise, pèse environ 10% des suffrages exprimés en Assemblée Générale.

En ce moment, les personnels en activité qui détiennent des parts dans ce fonds sont appelés à désigner l’administrateur qui les représentera au Conseil d’administration d’Orange. Une bonne occasion pour choisir des candidats qui défendent vraiment leurs droits ?

Vous pouvez retrouver sur ce blog :

la profession de foi des candidats CFE-CGC Orange soutenus par l’ADEAS

toutes les informations pratiques pour voter

Élection de l’Administrateur représentant les personnels actionnaires au Conseil d’administration d’Orange : tout pour voter !

par Hélène Marcy le 21/01/2020

Catégories: En pratique | Tags: , , | Permalink | 0 commentaire

Second tour du lundi 3 février 9h au vendredi 7 février 14h, pour départager les 3 binômes toujours en lisse à l’issue du 1er tour. Pour ne pas oublier, vous pouvez enregistrer la période de scrutin dans votre agenda en cliquant sur ce lien, et y ajouter un lien vers cette page, qui vous permettra de retrouver facilement les modalités de vote.

Les identifiants et codes de vote que vous avez reçus le 20 janvier par mail sont toujours valables pour le second tour.

Le vote électronique est possible depuis tout smartphone, tablette ou PC.

Image William Iven via Pixabay

Si vous détenez des actions Orange dans le fonds Orange Actions du PEG (Plan Epargne Groupe) ou au nominatif pur (hors Next Reward) et que vous êtes en activité, vous pouvez choisir l’Administrateur représentant les personnels actionnaires au Conseil d’administration d’Orange.

En pratique, comment voter ?

Site de vote électronique : https://orange.votes.voxaly.com

Tous les électeurs concernés ont en principe reçu leurs codes de vote dans un mail envoyé par Voxaly lundi 20 janvier. A noter

  • Vos codes de vote vous sont adressés sur l’adresse mail que vous avez communiquée à Amundi (pour les actions détenues dans le FCPE Orange Actions du PEG) ou à BNP Paribas / PlanetShares (pour les actions au nominatif) : c’est donc peut-être sur votre mail personnel que vous recevrez vos codes.
  • Si vous n’avez pas communiqué d’adresse mail au gestionnaire de votre compte, Voxaly vous a envoyé vos codes par courrier postal le 16 janvier.
  • Si vous détenez à la fois des actions au nominatif pur et des actions dans le FCPE Orange Actions, vous votez deux fois et recevrez deux codes.
  • Votre identifiant de vote = votre identifiant Amundi ou BNP Paribas / PlanetShares
  • Vos codes de vote sont identiques pour le 1er et le 2nd tour

Si vous avez égaré vos codes de vote

Sur la page d’accueil du site de vote, cliquer sur le lien « Si vous ne retrouvez pas vos codes », précédé d’un cadenas.

Pour vérifier votre identité avant de vous renvoyer vos codes par SMS ou par mail, la plateforme de vote vous demandera :

  • Si vous êtes porteur de parts du FCPE Orange Actions dans le PEG d’Orange : les 3 derniers chiffres de votre code de sécurité sociale (avant la clef)
  • Si vous êtes actionnaire au nominatif ou avez des parts dans le FCPE Orange Ambition International : les 3 derniers caractères de votre identifiant salarié

Si vous avez égaré vos identifiants Amundi ou BNP Paribas

Ces identifiants sont ceux que vous utilisez pour vous connecter à vos comptes sur les sites des banques gestionnaires (par exemple, chez Amundi, pour choisir comment vous souhaitez percevoir votre participation et votre intéressement et chez BNP Paribas quand vous votez les résolutions en AG des actionnaires).

Ils figurent sur les documents qui vous sont régulièrement envoyés par les gestionnaires de comptes, sur l’adresse mail que vous leur avez communiquée (vérifiez vos boites personnelles le cas échéant). Voici les documents les plus récents qui vous ont été adressés : 

  • Pour Amundi ESR : votre numéro de compte est rappelé dans le mail « Votre relevé de compte annuel Amundi ESR », diffusé en principe le 14 janvier. Voir aussi : Récupérer son identifiant chez Amundi
  • Pour BNP Paribas Securities Services : votre numéro de compte est rappelé dans le mail intitulé « Votre relevé de situation » diffusé en principe le 20 janvier. L’identifiant à utiliser pour le vote est composé des 7 chiffres figurant entre les 2 lettres de votre numéro de compte, qui est structuré comme suit : 01010/X0000000X00 (les lettres sont ici notées X, mais il peut s’agir d’autres lettres de l’alphabet).

Hot line Voxaly
+33 (0)1 44 30 05 69, dès l’ouverture du scrutin, du lundi au vendredi, de 9h00 à 17h00 chaque jour de scrutin.
Vos nom, date de naissance et collège électoral vous seront demandés pour vérifier votre identité avant de vous envoyer des codes de vote.

Choisissez ceux qui agissent !

La profession de foi des candidats CFE-CGC Orange soutenus par l’ADEAS.

C’est au Conseil d’administration que se décide la stratégie d’Orange, qui influe sur votre vie professionnelle.

L’administrateur que vous allez élire participera à tous les débats et délibérations qui déterminent notamment :

  • la stratégie de l’entreprise et sa gouvernance,
  • les opérations de fusions / acquisitions / cessions
  • les investissements prioritaires
  • la communication des résultats et le dividende proposé chaque année
  • mais aussi l’intéressement exceptionnel, les ORP (Offres Réservées aux Personnels) et les AGA (Attributions Gratuites d’Actions)

Vos candidats CFE-CGC Orange, soutenus par l’ADEAS

Laurence Dalboussière Orange France                                              

ld

Thierry Chatelier Orange Business Services

tch

Avec CFE-CGC Orange et l’ADEAS, pour nos actions, agissons !

Aux urnes, chers collègues !