ORP Together 2021 : où sont vos actions ?

par Hélène Marcy le 18/01/2022

Catégories: En pratique | Tags: , , | Permalink | 0 commentaire

Nous recevons encore de nombreuses questions de collègues qui ne parviennent pas à retrouver les actions issues de l’ORP Together 2021 dans leur compte personnel Amundi.

Voici quelques points de repère pour les identifier.

Dans quels compartiments se trouvent vos actions ?

Lorsque vous êtes dans la rubrique « Mon épargne », cliquer sur la tuile PEG. Sous le graphique, vous avez une liste de compartiments avec des noms cliquables qui vous permettent d’obtenir les détails de vos avoirs dans chacun d’eux.

  • Actions souscrites dans l’offre Garantie : versées dans le compartiment Orange Actions Garanti 2021, où ne figurent que des actions issues de l’ORP Together 2021.
  • Actions souscrites dans l’offre Classique, y/c les 400 € bruts (361,20 € nets de CSG/CRDS) d’actions gratuites pour tous : versées dans le compartiment Cap’Orange Classique parts C. Lorsque vous ouvrez la tuile du compartiment, le montant de vos avoirs issus de l’ORP Together 2021 est indiqué comme disponible au 1/06/2026, date de débouclage de l’opération.

Où retrouver les opérations réalisées ?

Le déroulement des opérations est restitué en rubrique « Mon journal ». Utiliser le filtre « Opérations » pour faciliter le repérage des bonnes tuiles.

  • Le montant final que vous avez reçu dans le cadre de l’ORP Together 2021 et le nombre de parts correspondant sont dans la tuile « Fusion de supports de placement » – Orange Classique Relais 2021 vers Cap’Orange Classique part C du 23/12/2021.
  • Les dividendes perçus au titre des actions issues de l’ORP Together 2021 sont visibles dans la tuile « dividendes capitalisés » du 15/12/2021 concernant le compartiment Orange Classique Relais 2021 (attention, si vous aviez déjà des actions dans le fonds Orange Actions, vous aurez plusieurs tuiles correspondant aux dividendes : une tuile par compartiment concerné).
  • Les abondements ont été comptabilisés le 9/11/2021 : une tuile de 361,20 € (montant net de l’abondement unilatéral de 400 € pour tous après soustraction des CSG et CRDS) + une tuile pour l’abondement de l’employeur correspondant à votre souscription personnelle. À la même date, vous retrouvez aussi le montant de votre versement volontaire dans l’ORP (1 315 € si vous êtes au plafond d’écrêtage).

Vous pouvez retrouver le calendrier général des opérations réalisées dans notre précédent article sur l’ORP. Le schéma des opérations réalisées par Amundi est également disponible dans la rubrique « Actualités » de votre espace personnel.

Combien d’actions avez-vous obtenu après versement des dividendes ?

Pour une souscription intégralement réalisée dans l’offre Classique, si vous avez perçu le maximum possible après écrêtage, vous avez reçu au total 445,70 actions, correspondant à votre versement volontaire (et/ou votre arbitrage) + l’abondement de l’employeur + les actions gratuites pour tous + les dividendes que ces actions ont produits lors du versement de l’acompte du 15/12/2021 décembre, et qui ont été capitalisés dans le fonds (i.e. convertis en parts du fonds).

Leur valeur évolue en fonction du cours de l’action Orange. Le jour de la fusion du fonds Orange Classique Relais 2021 vers Cap’Orange Classique part C (opération du 23/12/2021), cela représentait une valeur de 4 145,08 €

Si vous avez touché uniquement les actions gratuites, elles sont également versées en formule Classique. Vous avez reçu 54,39 parts, qui ont produit 16,31 € de dividendes, soit 1,82 part du fonds Cap’Orange Classique (VL de la part au 15/12 = 8,96 €). Vous disposez donc désormais de 56,21 parts dans le fonds Cap’Orange Classique, dont la valeur évolue aussi en fonction du cours boursier de l’action Orange. Il peut y avoir des écarts sur les décimales en raison des arrondis.

La valeur de vos avoirs va continuer d’évoluer pendant toute la durée de blocage de vos actions (jusqu’au 1/06/2026). Lors du débouclage de l’opération, nous vous communiquerons les éléments vous permettant de faire votre bilan financier, et vous indiquerons les choix possibles pour disposer de votre épargne, en fonction de vos souhaits et projets.

Dans l’intervalle, les seules opérations possibles sont :

  • Les arbitrages entre parts C (capitalisation des dividendes qui produisent de nouvelles parts) et parts D (distribution des dividendes en numéraire chaque fois qu’ils sont payés, soit en principe en juin et en décembre chez Orange).
  • Les déblocages anticipés autorisés par la loi.

Bon à savoir : l’abondement est valable toute l’année !

par Nicolas Triki le 15/12/2021

Catégories: En pratique | Tags: , | Permalink | 0 commentaire

Image Jill Wellington via Pixabay

Beaucoup de collègues profitent des abondements liés au PEG et/ou au PERCo lors de l’affectation de leurs primes de Participation et/ou d’Intéressement.

Pour les personnels qui n’ont pas pu placer tout ou partie de leurs primes, il n’est pas trop tard pour déclencher vos abondements du PEG et du PERCo.

En effet, ils sont valables toute l’année et peuvent être déclenchés en plusieurs fois.

Vous pouvez donc épargner « hors Participation / Intéressement » en réalisant des versements dits volontaires sur votre plateforme Amundi, et au travers :

  1. d’un versement volontaire immédiat prélevé sur votre compte ou par carte bleue ;
  2. d’un versement volontaire programmé (mensuel, trimestriel, semestriel, annuel).

De cette manière, vous pourrez déclencher vos abondements et profiter pleinement des avantages proposés par l’entreprise.

Nos règles d’abondement 

Dispositifs éligibles Versements ouvrant droit à l’abondement
PEG : fonds Orange ActionsVersement volontaire
Intéressement
PERCo : tous supportsVersement volontaire
Intéressement
Participation

Pour connaître le montant d’abondement restant dont vous pouvez encore bénéficier, RDV sur www.amundi-ee.com/epargnant/.

Après identification, vous trouverez en bas de page d’accueil le montant d’abondement que vous avez déjà obtenu pour l’année. En cliquant sur le bouton « voir détails », vous verrez l’abondement restant, que vous pouvez déclencher par un versement volontaire jusqu’au 31 décembre inclus.

ORP Together 2021 : difficile de s’y retrouver !

par Stéphane Gouriou le 14/12/2021

Catégories: En pratique | Tags: , , | Permalink | 2 commentaires

Après l’incertitude sur le niveau d’écrêtage, puis la déception lorsqu’il a été précisé, c’est maintenant la livraison des titres qui génère incertitude et interrogations.

Initialement annoncée pour le 1er décembre, promise pour le 3 décembre à certains qui sont parvenus à joindre Amundi, elle s’est finalement matérialisée le 6 décembre par l’apparition des fonds Orange Classique Relais 2021 et Orange Actions Garanti 2021 sur les comptes Amundi, avec une courte explication sur anoo suite à nos demandes d’explications réitérées. Pour ceux qui ont souscrit au fonds Garanti, pas plus d’explication !

Offre Garantie

Si vous avez souscrit à cette offre, pour tout ou partie de votre souscription après écrêtage, les parts sont en principe créées dans Orange Actions Garanti 2021.

Édit de 18 h suite à informations complémentaires communiquées par Amundi

Rappel du fonctionnement de l’offre Garantie :

Au débouclage de l’opération (le 1/06/2026), vous touchez :

  • le montant versé + abondement employeur
  • + le montant le plus favorable entre ces deux montants
    • un rendement annuel de 2 %
    • un multiple (1,43) de la hausse moyenne protégée de l’action pendant les 5 ans.
  • le tout sur la base du prix décoté.

Calcul de la hausse moyenne protégée (extrait de la brochure de l’offre)

La moyenne protégée de l’action Orange est égale à la moyenne des cours de clôture de l’action, relevés chaque fin de mois du 31 décembre 2021 au 29 mai 2026, soit 54 relevés (sauf en cas de sortie anticipée). Cette moyenne est dite « protégée », car les relevés du cours de l’action inférieurs au prix de souscription (prix de référence décoté de 30%) sont remplacés par le prix de souscription pour calculer la moyenne.

La hausse moyenne protégée est égale à la différence entre la moyenne protégée et le prix de souscription. Elle ne peut jamais être négative et serait égale à zéro uniquement dans le cas où les relevés des cours de l’action seraient tous inférieurs ou égaux au prix de souscription pendant toute la période.

En résumé, seules les hausses de l’action Orange comptent, les baisses éventuelles en dessous du prix de souscription sont neutralisées : le prix de souscription constitue donc un plancher dans le calcul de cette hausse moyenne protégée.

En pratique

  • La VL (valeur liquidative) garantie du fonds Orange Garanti 2021 est à 6,64 € (votre prix de souscription) jusqu’à fin décembre.
  • Le premier relevé mensuel sera effectué sur le cours de clôture du 31 décembre et projeté sur 54 mois pour en faire la 1ère moyenne protégée

Si par exemple ce cours de clôture est de 9,20 €, la première moyenne protégée sera de 9,20 € (les 9,20 € x 54/54 ), et la VL calculée à 6,64 € + (9,20 €-6,64 €) x 1,43 = 10,30 € pour tout le mois de janvier.

  • Le mois suivant, la moyenne protégée tiendra compte des 9,20 € de fin décembre et de la projection 53 fois du cours de clôture du 31 janvier

À noter :

  • Les déblocages anticipés déclenchés sur décembre sur les parts garanties doivent attendre le 31 décembre (fin de mois) pour pouvoir être exécutés par Amundi.

Offre Classique

C’est là que les choses se compliquent ! Si la création d’un fonds relais est une opération normale lors d’une ORP, les étapes en sont particulièrement difficiles à suivre pour les souscripteurs. Des parts créées à 10,01 € le 30 novembre qui passent à 14.38 € le 1er décembre, et qui depuis fluctuent régulièrement, pourquoi, comment ?

Chronologie des opérations

Schéma fourni par Amundi suite aux questions posées par vos représentants.

11/10/2021 : création du fonds Orange Classique Relais 2021, avec un prix de part décidé arbitrairement à 10 €.

30/11/2021 : versement des souscriptions de l’offre Classique, qui comportent, en net :

  • 361,20 € d’abondement unilatéral pour tous les personnels en activité
  • Au maximum* 1 315 € de versement volontaire (2 630 € pour les retraités ne bénéficiant pas de l’abondement)
  • Au maximum* 1 187,45 € d’abondement employeur

La VL passe à 10,01 €, probablement en raison de faibles fluctuations de valeur des valeurs monétaires.

1/12/2021 : cession des actions Orange au fonds Relais, et recalcul de la valeur des parts, qui passe à 14,38 €.

À partir de cette date, la valeur des parts fluctue selon le cours de l’action Orange (actualisation de la valeur des parts chaque jour en fonction du cours d’ouverture de l’action Orange la veille), à partir de la valeur arbitraire de 10,01 € la part.

La VL (valeur liquidative) d’une part du fonds Orange Classique Relais 2021 n’est donc ni la valeur de l’action Orange au jour J, ni la valeur de référence de 9,50 € définie pour l’achat des actions dans le cadre de cette ORP, ni 6,64 € qui est la valeur réelle à laquelle vous les avez payées après décote de 30%. On espère que vous n’avez pas mal à la tête, Amundi n’a pas prévu l’aspirine. Vous pouvez vous reporter à l’exemple chiffré plus bas pour comprendre les formules de calcul appliquées.

15/12/2021 : versement du dividende (0,30 € par action) en parts C : le dividende sera versé sur la base du nombre d’actions Orange détenues (et non du nombre de parts dans le fonds Relais) et capitalisé dans ce même fonds (création de nouvelles parts à hauteur des dividendes touchés, soit au maximum* 129,38 € (= 0,30 € x 431,27 actions).

* le maximum est atteint si vous avez placé toute votre souscription en offre Classique. Sinon, vous reporter à la notification qui vous a été transmise par Amundi le 18/11/2021.

À noter :

  • Contrairement à ce qui nous avait été indiqué, il n’est pas possible d’arbitrer le fonds Orange Classique Relais 2021 en parts D pour toucher immédiatement les dividendes en cash. Vous ne pourrez le faire qu’après la fusion du fonds Relais dans Cap’Orange Classique, et avant le versement du solde du dividende qui sera versé en juin 2022.
  • En parallèle, le cours de l’action Orange continue de fluctuer. Notamment, le jour du détachement du coupon (versement d’un dividende ou d’un acompte), le cours de l’action baisse de la valeur du montant versé. Il peut ensuite remonter, mais ne revient pas nécessairement au niveau précédent : la valeur ayant été distribuée aux actionnaires n’est plus dans l’entreprise.

22/12/2021 : fusion du fonds Orange Classique Relais 2021 dans le fonds Cap’Orange Classique parts C, où vous retrouverez le nombre de parts correspondant à votre souscription en parts C (selon nos indications) + le nombre de parts correspondant au niveau du dividende que vous aurez reçu (voir exemple chiffré ci-après).

Exemple chiffré

L’exemple est calculé sur la base d’une souscription réalisée en totalité sur l’offre Classique, pour le montant maximum possible après écrêtage des demandes et pour un salarié en activité.

À partir du moment où votre souscription définitive a été notifiée (le 18/11), le nombre d’actions Orange obtenu ne varie plus, et c’est celui que vous retrouverez à la fin, augmenté des parts créées par le versement de l’acompte sur dividende, lors de la fusion du fonds Relais avec le fonds Cap’Orange Classique.

Les montants en gras sont les valeurs qui vont être réutilisées pour calculer vos parts dans le fonds Relais.

Calcul des parts à la création du fonds Orange Classique Relais 2021 et évolution de leur valeur

Dans la mesure où la valeur des parts du fonds Relais est une valeur arbitraire, définie ici à 10,01 € par part, le nombre de parts du fonds Relais que vous avez reçu est calculé à partir de la valeur de l’investissement / valeur d’une part du fonds relais. Votre nombre de parts dans le fonds Relais ne va plus changer jusqu’à la fusion du fonds Relais dans Cap’Orange Classique.

En revanche, la valeur de la part évolue : elle est déterminée par le cours boursier de l’action Orange.

Le 1/12, on fait la première valorisation de la part Relais, indexée sur le cours de l’action selon la formule indiquée dans le tableau, en appliquant une règle de 3 : (valeur initiale d’une part Relais / votre prix de souscription après décote) x valeur de l’action Orange au cours d’ouverture. À l’issue du calcul fait le 1/12/2021, 1 part du fonds Relais vaut environ 1,5075 fois le cours d’une action Orange.

Par la suite, la valeur de la part Relais évolue comme la valeur de l’action Orange en bourse : si l’action perd (ou gagne) x %, la part Relais perd (ou gagne) aussi x %. L’actualisation de la VL du fonds Relais se fait quotidiennement, sur la base du cours d’ouverture de la veille pour l’action Orange. Cette valeur évoluera donc chaque jour jusqu’à la fusion dans le fonds Cap’Orange Classique, où la valeur des parts deviendra celle de l’action Orange.

Calcul du dividende et valorisation de vos avoirs après versement du dividende de décembre 2021

Les chiffres en gras sont les valeurs qui ne changent plus d’un bout à l’autre des opérations. Les chiffres en italique sont des exemples basés sur le dernier cours connu à la date de rédaction de cet exemple, et sont donc susceptibles de varier jusqu’au 15/12, date de versement de l’acompte sur dividende. La VL de la part Relais continuera aussi d’évoluer en fonction du cours de l’action Orange jusqu’à la fusion du fonds Relais dans Cap’Orange Classique.

Les écarts de centimes sur la valorisation totale de vos avoirs après versement du dividende sont liés aux arrondis.

La valeur financière de l’acompte sur dividende que vous toucherez est d’ores et déjà connue : c’est le montant de l’acompte (0,30 € par action) x le nombre d’actions Orange obtenues dans le cadre de votre souscription (431,27 actions si vous avez investi le maximum possible après écrêtage et tout en formule Classique).

Le fonds étant en parts C comme « capitalisation », la valeur monétaire du dividende sera convertie en parts supplémentaires dans le fonds Orange Classique Relais le 15/12. Nombre de parts créées = valeur monétaire totale de l’acompte sur dividende / VL d’une part Relais.

Ces parts seront reconverties en parts du fonds Cap’Orange Classique le 22/12/2021, sur la base du nombre d’actions Orange obtenues lors de votre souscription + parts supplémentaires créées par le versement du dividende.

Pendant que nous rédigions cet article, la Direction a également publié un article sur anoo pour expliciter le calcul du dividende dans le cadre de l’ORP Together 2021, avec un exemple différent du nôtre pour la valorisation du cours de l’action.

Nous espérons que ces explications vous permettent d’y voir plus clair.

Nous aussi aurions préféré que tout cela soit plus simple, et l’avons d’ailleurs indiqué à la Direction comme à Amundi !

En janvier, nous vous restituerons un bilan final de la souscription à cette ORP 2021, qui aura été une histoire à épisodes. La CFE-CGC et l’ADEAS ont déjà formulé des propositions concrètes pour simplifier les prochaines ORP, que nous partagerons avec vous.

BNP Paribas vous demande de mettre à jour vos données personnelles : c’est normal

par Caroline Engel le 03/12/2021

Catégories: En pratique | Tags: | Permalink | 7 commentaires

Photo Dayne Topkin via Unsplash

Un certain nombre de collègues détenant des actions Orange au nominatif pur détenues chez BNP Paribas PlanetShares (issues de l’AGA NextRewards ou des premières ORP de France Télécom) ont reçu un courrier de la BNP, leur demandant de mettre à jour leurs données personnelles avec les justificatifs suivants : carte d’identité, justificatif de domicile et RIB.

Nombre d’entre vous se sont étonnés de cette démarche alors que leur situation n’a pas changé au sein d’Orange. Elle est cependant tout à fait légitime.

En effet, les banques font régulièrement des campagnes de mise à jour des données clients, sur la base de l’ordonnance du 30 janvier 2009 et du décret du 2 septembre 2009,  imposant des « obligations de vigilance à l’égard de la clientèle » en regard de leur obligation légale de lutte contre le blanchiment (À lire : Pourquoi votre banquier vous réclame vos papiers)

Vous pouvez communiquer ces éléments…

La seule véritable obligation que vous avez vis-à-vis de la banque est de fournir des preuves de votre identité et de votre lieu de résidence, ainsi qu’un RIB permettant à BNP Paribas d’identifier le compte courant sur lequel verser notamment les dividendes que vous percevez au titre des actions Orange détenues au nominatif pur.

Comme BNP PARIBAS le précise sur son site :

« L’absence de communication de ces documents, peut conduire la Banque :
• à ne pas effectuer une opération demandée
• à limiter l’accès à certains services.
• ou potentiellement à mettre fin à la relation commerciale »

BNP Paribas pourrait en effet mettre fin à la relation commerciale, en s’appuyant sur L’article L. 561-8 du Code monétaire et financier, qui dispose que « Lorsqu’une personne mentionnée à l’article L. 561-2 n’est pas en mesure d’identifier son client ou d’obtenir des informations sur l’objet et la nature de la relation d’affaires, elle n’exécute aucune opération, quelles qu’en soient les modalités, et n’établit ni ne poursuit aucune relation d’affaires. Lorsqu’elle n’a pas été en mesure d’identifier son client ou d’obtenir des informations sur l’objet et la nature de la relation d’affaires et que celle-ci a néanmoins été établie en application du III de l’article L. 561-5, elle y met un terme. »

… et pas plus

En revanche, la banque n’est pas fondée à en profiter pour recueillir des informations supplémentaires aux seules fins d’organiser son démarchage commercial pour vous proposer d’autres offres ou services.

Dit autrement, Orange a fait de vous des clients de BNP Paribas pour la gestion de vos actions Orange au nominatif pur, et dans ce cadre la banque a l’obligation légale de vérifier régulièrement votre identité, mais elle ne peut pas en profiter pour vous démarcher commercialement.

Elections au Conseil d’administration d’Orange 2021 : de bonnes raisons pour aller voter ?

par Hélène Marcy le 15/11/2021

Catégories: En pratique | Tags: , | Permalink | Commentaires fermés sur Elections au Conseil d’administration d’Orange 2021 : de bonnes raisons pour aller voter ?

 

Ancienne administratrice représentant les personnels actionnaires au Conseil d’administration d’Orange (sous la bannière CFE-CGC Orange, ici on peut le dire), Hélène Marcy s’est prêtée au jeu des questions de Christophe NDI dans la Matinale des Zagrums :

  • À quoi servent les administrateurs salariés ?
  • Quel est leur poids et leur pouvoir au Conseil ?
  • Par qui sont-ils élus ?
  • Combien sont-ils rémunérés pour siéger ?
  • Qui sont les autres administrateurs ?
  • Quelles décisions sont prises au Conseil d’administration ?
  • Y a-t-il des liens entre le Conseil d’administration et l’actionnariat salariés ?

Vous aurez des réponses à toutes ces interrogations et quelques anecdotes vécues, pour démystifier un organe et une mission qui apparaissent parfois loin du quotidien des personnels… alors qu’au contraire, c’est le Conseil qui façonne leur futur professionnel… et une partie de leur rétribution.

Son conseil : pour donner le maximum de légitimité à vos représentants et à leur parole au sein du Conseil d’administration, votez, le plus nombreux possible. Vous augmenterez ainsi les chances pour que les propositions de vos administrateurs soient entendues par le Conseil d’administration.

Ensemble pour une stratégie offensive ! #jevoteCFECGC_CFTC

Pour découvrir les candidats de la liste soutenue par l’ADEAS, et les propositions qu’ils et elles défendront au Conseil d’administration, consultez leurs différentes vidéos, accessibles depuis cette page.

Vous pouvez également lire leur profession de foi.

Vous avez égaré vos codes de vote ?

Tout pour voter dans le flyer « vote pratique« .

A vous de jouer !

 

ORP Together 2021 : combien d’actions recevrez-vous ?

par Hélène Marcy le 15/11/2021

Catégories: En pratique | Tags: , , | Permalink | 4 commentaires

La Direction d’Orange a finalement publié cet après-midi sur anoo les montants et modalités de réduction qui vont s’appliquer sur nos souscriptions.

Au final, à l’issue de la période de rétractation/souscription, environ 64 000 collègues dans 37 pays ont confirmé leur demande, pour une souscription globale représentant 2,07 fois le budget prévu pour l’opération.

Vous préférez le voir en vidéo ? Nicolas Triki, élu au Conseil de surveillance Orange Actions et membre de l’ADEAS, était l’invité de la Communauté des Zagrums.

Plafond de souscription et règles d’application pour les personnels France

Le plafond d’investissement par souscripteur est calculé à 2 630 € : toutes les souscriptions inférieures à ce plafond d’investissement seront intégralement servies. Si vous aviez souscrit plus, vous recevrez le montant maximum défini par ce plafond.

Il s’applique de la manière suivante :

  • C’est le montant maximum d’investissement personnel pour les retraités et pour toutes les souscriptions ne bénéficiant d’aucun abondement.
  • Pour les personnels en activité, il correspond à 1 315 € d’investissement personnel + 1 315 € d’abondement brut au maximum si toutes les modalités de paiement choisies bénéficient de l’abondement.
  • Enfin, si vous avez souscrit dans les 2 formules (Classique + Garanti), vous serez servi au prorata de votre souscription personnelle.

Tout l’investissement possible compte tenu de ce plafond se trouve en tranche 1, abondée à 100% par l’employeur, si vous avez souscrit avec des fonds abondables (avoirs disponibles ou versement volontaire en cash).

En complément, tous les personnels en activité recevront 400 € bruts en actions gratuites.

Références utilisées pour le calcul des exemples

  • Le prix de souscription fixé à 6,64 € par action permet de calculer le nombre d’actions reçues selon votre investissement (prix de référence 9,4743 € – décote de 30% = 6,64 €, montant arrondi au centième supérieur par la Direction d’Orange).
  • Des prélèvements sociaux s’appliquent sur les abondements de l’employeur :
    CSG (9,20%) + CRDS (0,5%) : ils sont soustraits pour calculer l’abondement net.

Modalités d’application selon votre situation

Lecture des exemples

  • Si vous aviez réservé moins que le montant maximum de souscription, vous recevrez l’intégralité de votre souscription.
  • Si vous aviez réservé davantage, vous recevrez exactement le plafond.

Je suis en retraite

Selon la législation, les personnels retraités pouvaient uniquement bénéficier de la décote de 30% sur le prix des actions, sur l’offre Classique, sans abondement ni facilités de paiement.

Plafond de souscription :

Je suis en activité et je n’ai pas souscrit

Pour rappel, l’offre s’applique aux personnels d’Orange SA ou d’une filiale française adhérente au PEG et justifiant d’au moins 3 mois d’ancienneté dans le groupe Orange au 8 novembre 2021.

Vous recevrez :

Je suis en activité et j’ai tout souscrit sur une seule offre (Classique ou Garantie)

Plafond de souscription :

À noter : si vous avez souscrit uniquement par arbitrage de fonds non disponibles et donc non abondés, votre plafond d’écrêtage est calculé comme pour les collègues retraités.

Je suis en activité et j’ai mixé les 2 offres, Classique et Garantie

La répartition de vos avoirs entre les deux offres sera définie au prorata de votre souscription initiale. L’exemple illustré ci-dessous s’applique à une souscription qui saturait la totalité des abondements possibles au moment de la réservation.

Après application du plafond de souscription :  

Modalités de paiement (personnels en activité)

Les modalités de paiement que vous aviez choisies seront mobilisées dans cet ordre :

  1. Arbitrage d’avoirs disponibles abondés
  2. Versements volontaires abondés
  3. Arbitrage d’avoirs indisponibles non abondés
  4. Versement volontaire non abondé

Si vous avez utilisé l’arbitrage d’avoirs de votre PEG pour souscrire, les avoirs non utilisés suite à la réduction de l’offre seront automatiquement reversés dans Equilibris (qui est le fonds le moins risqué du PEG).

Si votre réservation est écrêtée, les prélèvements en cash seront ajustés à votre souscription finale (cf. notre précédent article).

Prochaines étapes

  • 18/11/2021 : notification individuelle de votre souscription définitive écrêtée
  • 22/11/2022 : transfert des montants écrêtés provenant d’arbitrage sur le FCPE Equilibris
  • 25/11/2021 : prélèvement bancaire au comptant et /ou première échéance
  • 29/11 au 5/12/2021 : période d’arbitrage du PEG, vous permettant le cas échéant de repositionner les fonds écrêtés transférés dans Equilibris
  • 1/12/2021 : livraison des actions et création des parts dans le fonds actions du PEG
  • Mi-janvier 2022 : relevé d’opération disponible sur www.amundi-ee.com
  • 24/01/2022 : prélèvement bancaire de la 2nde échéance
  • 23/03/2022 : prélèvement bancaire de la 3ème échéance
  • 22/04/2022 : prélèvement bancaire de la 4ème (dernière) échéance
  • 1/06/ 2026 : disponibilité des parts

ORP Together 2021 : les élus CFE-CGC Orange demandent que le plafond de souscription soit officiellement publié par la Direction

par Hélène Marcy le 10/11/2021

Catégories: En pratique, L'action de l'ADEAS | Tags: , , | Permalink | Commentaires fermés sur ORP Together 2021 : les élus CFE-CGC Orange demandent que le plafond de souscription soit officiellement publié par la Direction

En l’absence de toute réponse de la Direction, et face aux nombreuses questions qui nous sont posées par les collègues qui ont souscrit à l’offre, voici copie du mail que vos élus CFE-CGC Orange au Conseil de surveillance Orange Actions ont adressé ce jour aux représentants de la Direction d’Orange dans ce même Conseil de surveillance.

Nous ne manquerons pas de publier un nouvel article pour vous informer dès que nous aurons obtenu les informations attendues.

Nous sommes surpris d’apprendre qu’aucune information collective sur le plafond d’écrêtage ne serait finalement communiquée ce jour, les souscripteurs étant renvoyés à leur notification individuelle le 18/11 :

  • Dans toutes les présentations qui ont été faites par la Direction aux représentants du personnel, au Conseil de Surveillance Orange Actions en mars, mais aussi en CSE Central de l’UES Orange en mai, ou encore dans la brochure de l’offre (page 14), les plannings indiquaient bien une annonce de réduction le 10/11/2021.
  • Lors des différentes réunions du COnseil de surveillance Orange Actions au cours desquelles nous avons abordé le sujet de l’ORP, tous les représentants des personnels actionnaires ont abondamment questionné et insisté sur l’écrêtage, afin d’en comprendre tous les mécanismes, dans un souci de transparence et de bonne information de nos collègues, et rien ne pouvait laisser supposer que ce plafond ne serait pas communiqué en tant que tel à la date qui nous avait été indiquée.
  • De nombreux collègues nous interrogent, par téléphone, mail, ou dans les couloirs de l’entreprise, pour connaître le niveau d’écrêtage retenu.
  • Enfin, les élus CFE-CGC Orange au Conseil de surveillance ont écrit au Conseil d’administration pour formuler une demande d’augmentation du budget global de l’offre afin justement de minimiser cet écrêtage.
    Nous n’avons à date reçu aucune réponse, et connaître le niveau d’écrêtage retenu est donc le seul moyen dont nous disposons pour savoir si notre demande a été ou non entendue : nous communiquer cette information nous apparaît comme le minimum.
Extrait de la brochure officielle de l’offre, page 14.

Renvoyer les souscripteurs à la notification individuelle de ce qu’ils auront reçu n’est :

  • Ni conforme à ce qui nous a été annoncé ;
  • Ni transparent (chacun doit pouvoir vérifier qu’il a été écrêté au niveau du plafond défini pour tous) ;
  • Ni respectueux du rôle très actif joué par de nombreux représentants du personnel pour relayer et expliquer l’information sur cette offre, ce qui explique sans doute une partie de son succès (pour information, nos seuls représentants CFE-CGC Orange & ADEAS ont échangé avec près de 14 000 collègues sur cette thématique aux cours de différentes réunions d’information qu’ils et elles ont animées).

Communiquer le plafond d’écrêtage retenu, en indiquant à quoi il correspond en termes de versement volontaire + abondement de l’entreprise et nombre d’actions maximum que chacun et chacune pourra recevoir dans le cadre de sa souscription + la règle précise de répartition entre offre Classique et offre Garantie (le prorata se fait-il sur un global ou à l’échelle de chaque souscription individuelle ?) ne nous apparaît pas comme une information confidentielle, et c’est au contraire une preuve à la fois de transparence vis-à-vis de l’ensemble des personnels (et comme chacun le sait, seule la transparence peut créer la confiance), et une démonstration de la loyauté du dialogue social que la Direction d’Orange revendique.

Nous vous remercions donc de nous communiquer cette information d’ici la fin de la journée et de la publier sur le site de l’offre.

Si toutefois des difficultés techniques particulières constituaient un empêchement à cette publication, nous vous remercions de nous l’expliciter, et de nous indiquer la date à laquelle vous vous engagez à publier ces informations.

Dans cette attente, nous vous adressons nos meilleures salutations.

ORP Together 2021 : prix de référence de l’action et ouverture de la période de rétractation/souscription

par Hélène Marcy le 03/11/2021

Catégories: En pratique | Tags: , , | Permalink | 13 commentaires

Le prix de référence est fixé

Vous pouvez le retrouver sur le site de l’offre.

La période de référence (20 relevés de cotation boursière) permettant de définir le prix de souscription retenu pour l’ORP Together 2021 s’est achevée le 1/11/2021.

Le prix de référence de l’action Orange s’établit à 9,4743 €.

Le prix de souscription, après décote de 30% sera donc de 6,64 € par action (montant arrondi au centième supérieur par la Direction d’Orange)

Les hypothèses de prix de revient par action selon les tranches de souscription s’établissent donc comme suit, sur la base des prix définitifs :  

Le prix de souscription final est proche de celui que nous avions envisagé dans nos hypothèses de souscription (voir notre Lettre de l’Épargne et de l’Actionnariat).

Le prix moyen par action ne diffère que dans deux cas :

  • Pour les retraités qui ne bénéficient pas des abondements : prix de revient par action = 6,64 € au lieu de 6,65 € dans nos hypothèses initiales.
  • Sur la tranche 2 : 5,22 € / 5,23 €.

Concernant la tranche 2, il est probable que personne ne sera concerné : l’écrêtage des demandes sera vraisemblablement limité autour de 1 400 € par souscripteur (voir le bilan provisoire à l’issue de la période de réservation et nos remarques ci-dessous).

Prochaines étapes

Du 4 au 8 novembre 2021 inclus : période de rétractation / souscription

Vous recevrez le 4/11 un mail d’Amundi pour vous informer de son ouverture.

Si vous avez souscrit pendant la période de réservation

En vous connectant sur le site de l’offre avec vos identifiants Amundi, vous pourrez retrouver votre souscription, et les actions possibles à cette étape.

Vous pouvez :

  • Maintenir votre demande initiale : vous n’avez rien à faire, votre souscription sera automatiquement et irrévocablement validée sur la base de votre réservation initiale.
  • Annuler tout ou partie de votre réservation, uniquement sur la totalité d’une formule souscrite (vous pouvez annuler toute la formule Classique, toute la formule Garantie, ou la totalité de votre souscription).

Vous ne pouvez pas :

  • Réorganiser votre souscription à l’intérieur d’une formule.
  • Annuler une formule pour re-souscrire.
  • Modifier vos modalités de paiement.

Si vous n’avez pas souscrit pendant la période de réservation

Vous pouvez :

10 novembre 2021 : annonce d’une réduction de l’offre

Comme nous le savons désormais, compte tenu du succès de l’offre au moment de la période de réservation, il y aura bien une réduction de l’offre.

Comme prévu dans le dispositif initial :

  1. L’abondement unilatéral pour tous (400 € bruts en actions gratuites) sera versé à tous les personnels français, ainsi que les réservations réalisées par les personnels des filiales étrangères sur leur 1ère tranche de souscription (de 15 à 140 € maxi, abondés à 300%).
  2. En fonction des réservations confirmées à l’issue de la période de rétractation / souscription, un plafond maximal par personne sera calculé. À l’issue de la période de réservation, il a été estimé entre 1 300 et 1 500 € maxi par souscripteur, mais ce montant peut changer en fonction des rétractations ou souscriptions complémentaires intervenant entre le 4 et le 8 novembre, et si le Conseil d’administration répond favorablement à notre demande d’augmentation du budget global de l’offre, ce que nous ne savons pas encore.

Sur la base de ce plafond maxi par souscripteur, tous les souscripteurs seront servis :

  • celles et ceux qui ont demandé moins que le plafond maxi recevront la totalité de leur souscription ;
  • celles et ceux qui ont demandé plus que le plafond recevront le plafond (ce a été demandé au-delà du plafond sera écrêté).

Les modalités de paiement que vous aviez choisies seront mobilisées dans cet ordre :

  1. Arbitrage d’avoirs disponibles abondés
  2. Versements volontaires abondés
  3. Arbitrage d’avoirs indisponibles non abondés
  4. Versement volontaire non abondé

Si vous avez souscrit dans les 2 formules (Classique + Garantie), votre nombre d’actions final sera réparti au prorata de la demande initiale entre les deux formules (il faut attendre l’annonce de la réduction pour avoir des précisions sur les modalités de répartition entre les deux offres).

Si vous avez utilisé l’arbitrage d’avoirs de votre PEG pour souscrire, les avoirs non utilisés suite à la réduction de l’offre seront automatiquement reversés dans Equilibris (qui est le fonds le moins risqué du PEG, notamment sur le court terme).

À noter :

Si votre souscription est écrêtée, les prélèvements prévus seront bien sûr ajustés en conséquence.

Exemple : j’ai souscrit 4 000 € et ma souscription est ramenée à 1 400 € (ordre de grandeur probable)

  • Si j’avais prévu de payer 4 000 € en cash le 25/11, on ne m’en prélèvera que 1 400.
  • Si j’avais prévu de payer 4 000 € en 4 x sans frais (4 x 1 000), on me prélèvera 4 x 350 €

Par ailleurs, si j’ai souscrit en arbitrant des fonds disponibles abondés, ce sont ces fonds qui seront mobilisés en premier pour payer ma souscription (cf. ci-dessus).

18 novembre 2021 : notification individuelle de votre souscription

Amundi vous confirmera votre souscription définitive, après application des modalités de réduction de l’offre.

25 novembre 2021 : début des prélèvements

  • Totalité de votre paiement cash
  • 1er prélèvement du 4 fois sans fais (dont les prélèvements suivants interviendront les 24/01/2022, 23/03/2022 et 22/04/2022)

Les montants prélevés seront ajustés en fonction de l’éventuelle réduction qui vous aura été appliquée, mais vous ne pouvez plus modifier vos modalités de paiement de votre propre initiative.

29 novembre au 5 décembre 2021 : période d’arbitrage du PEG

Elle vous permettra de réorganiser vos avoirs au sein du PEG, notamment si votre souscription par arbitrage d’avoirs du PEG n’a pas été entièrement utilisée pour l’ORP.

Attention, vous ne pourrez pas arbitrer les actions souscrites dans le cadre de l’ORP Together 2021, quelle que soit la formule souscrite ou les modalités de paiement choisies : la souscription qui vous aura été confirmée le 18 novembre est bloquée pendant 5 ans, sauf cas de déblocage anticipé prévu par la loi, à retrouver sur le site d’Amundi.

1er décembre 2021 : livraison des titres dans votre PEG

Ils peuvent apparaître dans votre espace personnel Amundi avec quelques jours de décalage, mais la date de valeur sera bien le 1/12/2021.

Par défaut, les actions de la formule Classique (y/c les actions offertes dans le cadre de l’abondement pour tous) sont livrées en parts C (comme capitalisation : les dividendes versés sont immédiatement utilisés pour acheter de nouvelles parts du FCPE Cap’Orange Classique qui s’ajoutent à vos avoirs).

Si vous souhaitez toucher des dividendes en cash, vous pourrez arbitrer tout ou partie de vos actions Orange vers des parts D (comme dividende), afin de les percevoir en numéraire. Attention, ils sont dans ce cas soumis à l’impôt sur le revenu + aux prélèvements sociaux, prélevés à la source. Par défaut, c’est le prélèvement forfaitaire unique (actuellement 12,8% d’impôt sur le revenu + 17,2 % de prélèvements sociaux = 30%) qui s’applique.

15 décembre 2021 : paiement de l’acompte sur dividende

Pour toutes les actions souscrites dans la formule Classique, y/c les actions offertes dans le cadre de l’abondement pour tous, vous toucherez l’acompte de 0,30 € par action.

1er juin 2026 : débouclage de l’ORP

Tous vos avoirs deviendront disponibles et vous pourrez les utiliser comme vous le souhaitez.

Comme nous l’avons fait pour Orange Vision 2020, nous vous communiquerons un bilan final de l’opération, les options possibles pour disposer de vos fonds, et comment calculer vos gains.

Pour recevoir un flash épargne à chaque fois que vous aurez des choix à formuler, abonnez-vous gratuitement à nos publications.

Evolutis : compte-rendu du Conseil de surveillance du 21 octobre 2021

par Hélène Marcy le 02/11/2021

Catégories: En pratique | Tags: , , | Permalink | Commentaires fermés sur Evolutis : compte-rendu du Conseil de surveillance du 21 octobre 2021

Image Tumisu via Pixabay

Le Conseil de Surveillance (CS) du fonds Evolutis bi-annuel, s’est tenu le 21 octobre, de manière hybride.
Il est constitué de 10 membres titulaires de la Direction et de 10 membres titulaires des 5 OS représentatives (2 membres titulaires et 2 membres suppléants par OS), les suppléants peuvent participer.

Comme chaque année, la Présidence du CS a été renouvelée, et Sophie Nachman (CFE-CGC) a été réélue à l’unanimité.

Le rôle du Conseil de Surveillance est de vérifier les actions de gestion d’Amundi, et de valider les évolutions du règlement du Fonds Evolutis, qui définissent les marges de manœuvre par poche ou par type d’investissement, comme obligations euros, actions, diversification. Ainsi au cours des années précédentes, ont été autorisés les investissements dans les fonds de diversification comme ceux liés à la dette senior (dette de rang élevé parmi l’ensemble des créanciers), à l’immobilier, aux entreprises non cotées, pour compenser les risques de baisse de rendement des obligations  

Evolutis est le plus important fonds diversifié du PEG Orange. L’actif net est passé de 873 M€ au début 2020 à 888 M€ à fin 2020.

Le fonds Evolutis du PEG Orange est au niveau 3, avec une gestion relativement prudente, sur l’échelle de risque et de rendement, qui s’étend de 1 à 7, 7 étant le niveau le plus risqué.

Lors de ce CS, ont été présentés le point macro-économique, les performances, ainsi que l’intégration de critères extra-financiers à la gestion d’Evolutis.

Point macroéconomique

Les croissances attendues pour 2022 sont très fortes et reviendront progressivement vers des niveaux plus classiques. Sur les aspects sanitaires, des améliorations sur les dernières semaines, notamment sur les pays émergents, influencent positivement la croissance au niveau mondial. Sur l’aspect inflation, le pic en termes de rebonds d’inflation post-COVID est dépassé avec 5,4% aux USA et 3,4% en zone euro.

Le scénario ‘central’ d’Amundi est de considérer que l’inflation va se résorber en dessous des 2%, permettant d’aller dans une phase économique sans pression trop importante des banquiers centraux pour augmenter les taux.

Le CS et particulièrement la CFE-CGC resteront vigilants sur le choix du scénario central par AMUNDI pendant les 6 prochains mois, elle s’assurera notamment de l’évolution de l’inflation qui a un impact sensible sur la poche obligataire au sein d’Evolutis.

Performances Evolutis

La performance du fonds Evolutis au 30 septembre 2021 et de 2,08% depuis le début de 2021, surpasse l’indice de référence à 0,24%, sur un an glissant de 4,88%, sur 5 ans glissants 13,64% et depuis la création d’Evolutis en 1998, 176%.

La contribution à la performance de chaque poche d’investissement est résumée dans le tableau ci-après :

La fourchette mentionnée pour chaque poche indique les minima / maxima d’investissement prévu par le Règlement du Fonds Evolutis pour chaque type d’investissement, comme par exemple, entre 55 et 85% pour les obligations en euros. Pour chaque poche d’investissement est également indiqué un bench (benchmark) qui est la performance de l’indice de référence auquel on se compare pour mesurer la performance du fonds par rapport aux marchés. L’exposition est le montant global investi dans chacune des poches.

La poche actions euro et celle de la diversification ont contribué à la performance depuis le début de l’année 2020 : respectivement 3,49% et 0,64%.

Le graphique ci-après précise l’allocation au 30 septembre 2021 d’Evolutis entre les différentes poches ainsi que la prévision à 6 mois cette allocation est ajustée par le gestionnaire de fonds pour en optimiser la performance en fonction des éléments de conjoncture qui influent sur les différents types d’investissements, en respectant les minima/maxima définis par le règlement du fonds.

Ci-après sont présentés le bilan de la poche de diversification avec les expositions et la contribution aux performances d’Evolutis depuis le début de 2021 et pour l’année 2020.

La poche de diversification présente des contributions positives à la performance.

Point immobilier OPCIMMO

(par François de la Villéon, responsable gestion fonds immobiliers chez Amundi).

Lors du CS Evolutis, un focus a été fait sur les fonds placés dans l’Immobilier : OPCIMMO.

Le fonds OPCIMMO a été créé en 2011, il atteint 8,2 milliards € d’actif net, dont 58% d’actifs immobiliers physiques soit 5,79 milliards d’euros pour 118 immeubles, soit 1,7 million de m2 en patrimoine avec 91,65% de taux d’occupation. Il a obtenu le label ISR (Investissement Socialement Responsable) en juin 2021. 42% de l’actif est constitué par une poche financière : actifs liquides, foncières cotées, fonds de commerce et autres actifs financiers.

Le rendement locatif brut du portefeuille immobilier atteint 4,83%.

La performance nette annualisée sur 10 ans est de 3%. La performance sur l’année glissante est de 3,17%, en 2021 jusqu’au 30 septembre, la performance est de 2,25%.

Le portefeuille immobilier couvre le Marché européen dont France 56%, Allemagne 25,82%, et Pays-Bas 7,06%. La répartition sectorielle est la suivante : bureaux 73,9%, commerces 8,70%, hôtels 8,72%, santé 3,18%, locaux d’activités 5,43%.

L’allocation sur OPCIMMO atteint 20 Millions d’euros.

C’est une diversification intéressante car contributrice à la performance de manière régulière.

Mise en conformité Règlement fonds avec la réglementation européenne SFDR ‘Sustainable Finance Disclosure Regulation’ et celle de l’AMF en France

Il s’agit d’intégrer des critères extra-financiers, appelés critères ESG, pour Environnement, Social et Gouvernance.

La directive européenne SFDR, ‘Sustainable Finance Disclosure Regulation’ a été publiée en novembre 2019. La doctrine AMF associée a été publiée en mars 2020 et modifiée en juillet 2020.

La Directive européenne SFDR définit3 familles de produits financiers :

  • article 6 : produits qui intègrent un risque en termes de durabilité
  • article 8 : produits intégrant des critères ESG avec plus ou moins d’intensité
  • article 9 : produits avec un objectif d’investissement durable à la fois critères ESG et thématiques très marqués

La stratégie retenue est d’associer Evolutis à l’Article 8 de la directive SFDR.

La doctrine AMF, Autorité des Marchés Financiers, identifie 3 approches extra-financières :

  • Engagement significatif dans la gestion avec communication centrale sur la dénomination, le prospectus, le document commercial et le DICI (Document d’Information Clé pour l’Investisseur) avec objectifs mesurables,
  • 2 autres approches avec communication réduite sur ces enjeux ou sans communication en dehors du prospectus.

Evolutis serait pressenti en engagement significatif AMF avec communication centrale et changement de dénomination, et aussi comme candidat au Label ISR, Investissement Socialement Responsable, soutenu par le Ministère de l’Economie et des Finances.

L’intégration de critères extra-financiers répond à la politique RSE, Responsabilité Sociale et Environnementale d’Orange.

L’intégration des critères extra-financiers aussi bien SFDR qu’AMF dans la gestion Evolutis fera l’objet d’un Conseil de surveillance spécifique le 20 janvier 2022 avec précision de tous ces éléments et modification en conséquence du Règlement du Fonds.

Le document d’Amundi sera disponible sur anoo (Epargne salariale > Documentation PEG > Documentation des conseils de surveillance du PEG > FCPE Evolutis) pour celles et ceux qui souhaitent approfondir le sujet.

Prochain Conseil de surveillance

Le prochain CS ordinaire aura lieu 6 mois après celui d’octobre, soit le 21 avril 2022.

ORP Together 2021 : augmenter le budget pour minimiser l’écrêtage

par Hélène Marcy le 26/10/2021

Catégories: L'action de l'ADEAS | Tags: , , | Permalink | Commentaires fermés sur ORP Together 2021 : augmenter le budget pour minimiser l’écrêtage

Compte tenu de la sur-souscription à l’ORP Together 2021, les élus CFE-CGC Orange au Conseil de surveillance du fonds Orange Actions ont écrit aux administrateurs et au PDG d’Orange pour demander une augmentation du budget global de l’opération afin de limiter l’écrêtage des demandes. Cette demande a également été relayée par Laurence Dalboussière, administratrice représentant les personnels actionnaires du Groupe au Conseil d’administration d’Orange.

Nous ne manquerons pas de vous faire part de la réponse apportée dès que nous en aurons connaissance.

Télécharger le courrier en pdf ou lire le texte ci-dessous.

Ne pas transformer un succès en amertume

Au vu des taux de réservation observés, l’offre réservée aux personnels (ORP) Together 2021 est un succès, les souscriptions représentant 2,1 fois le volume d’actions proposées dans le cadre de l’opération.

Ce succès pourrait cependant se transformer en amertume à l’annonce d’un taux d’écrêtage perçu comme particulièrement violent, puisqu’il devrait conduire à limiter l’investissement volontaire autour de 1 300 € par souscripteur, alors que l’apport personnel moyen atteint quasiment 4 000 €, comme en témoignent les chiffres qui nous ont été communiqués par la Direction des relations avec les actionnaires (DRA) :

Nombre de souscripteurs en France et à l’étranger pour Together 2021 :

Le montant maximum pour l’achat des actions proposées à la souscription dans le cadre de cette ORP était fixé à 260 millions d’euros bruts, soit 182 millions d’euros après décote de 30%.

Une politique de distribution d’actions qui favorise les plus riches

Le fait de réserver la souscription des retraités à celles et ceux qui avaient conservé un PEG a favorisé les plus riches : ce sont ces retraités qui détiennent le record de l’apport personnel moyen, au détriment de l’ensemble des retraités d’Orange, mais aussi des personnels en activité, qui produisent la valeur ici partagée.

Par ailleurs, alors même que cette opération nous a été présentée comme exceptionnelle et rendue possible uniquement par la restitution fiscale de 2,2 Milliards d’euros fin 2020, sans perspective d’un renouvellement en 2022, les personnels font référence à plusieurs comparaisons et engagements pris à leur égard, qui débouche sur un sentiment d’iniquité :

1/ Les actionnaires se sont vu restituer 500 millions d’euros au travers d’un dividende majoré de 0.20 euros par actions, tandis que le budget de l’ORP ne représente que 182 millions d’euros : ce n’est en aucun cas perçu comme un partage équitable de la valeur.

2/ Le LTIP[1] des cadres dirigeants devrait leur permettre de bénéficier collectivement de 15 millions d’euros d’actions gratuites en 2021. Ce LTIP est reconduit chaque année depuis son lancement en 2017 : entre 2017 et 2021, les cadres dirigeants et mandataires sociaux ont bénéficié de 5 plans de distribution d’actions, certes associés à des objectifs qui les rendent hypothétiques, mais sans apport personnel, pendant que les personnels ont dû se contenter d’une AGA en 2017[2] et d’une ORP en 2021.

3/ Le PDG d’Orange avait annoncé l’objectif d’atteindre 10% du capital détenu par les personnels d’Orange dans le cadre du plan Essentiel 2020. Or, à l’échéance de ce plan, les personnels ne détiennent que 6,14% du capital d’Orange, et l’ORP Together 2021 ne permettra guère de dépasser les 7%.

Globalement, ces différentes comparaisons donnent le désagréable sentiment qu’Orange favorise le « ruissellement vers le haut », ce qui est accentué par le faible taux des augmentations générales (issu de la négociation annuelle obligatoire sur les salaires) consenties ces dernières années sur les salaires les plus modestes.

Augmenter le budget de l’ORP pour minimiser l’écrêtage

Les personnels en activité qui ont eu confiance dans l’entreprise en souscrivant massivement à cette opération demandent donc que le budget global de l’ORP Together 2021 soit revu à la hausse, pour minimiser l’écrêtage.

À titre d’exemple, ajouter au budget global de l’ORP Together 2021 le montant dévolu cette année au LTIP des dirigeants permettrait d’atteindre un plafond d’écrêtage aux alentours de 2 300 € d’apport personnel.

Alors que cette ORP a constitué l’une des rares bonnes nouvelles de cette année 2021 pour les personnels d’Orange, répondre favorablement à cette demande constituerait un bon signal, de nature à favoriser la confiance dans le management de l’entreprise et l’engagement des personnels face à une conjoncture qui leur demande des efforts supplémentaires chaque jour.

Espérant que notre demande soit entendue, et restant à votre disposition, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président Directeur Général, Mesdames les administratrices, Messieurs les administrateurs, l’expression de nos salutations distinguées.


[1] Long Termes Incentive Plan, ou plan d’actions gratuites réservé aux cadres dirigeants et mandataires sociaux

[2] Attribution gratuite d’actions