Evolutis : compte-rendu du Conseil de surveillance du 21 octobre 2021

par Hélène Marcy le 02/11/2021

Catégories: En pratique | Tags: , , | Permalink | 0 commentaire

Image Tumisu via Pixabay

Le Conseil de Surveillance (CS) du fonds Evolutis bi-annuel, s’est tenu le 21 octobre, de manière hybride.
Il est constitué de 10 membres titulaires de la Direction et de 10 membres titulaires des 5 OS représentatives (2 membres titulaires et 2 membres suppléants par OS), les suppléants peuvent participer.

Comme chaque année, la Présidence du CS a été renouvelée, et Sophie Nachman (CFE-CGC) a été réélue à l’unanimité.

Le rôle du Conseil de Surveillance est de vérifier les actions de gestion d’Amundi, et de valider les évolutions du règlement du Fonds Evolutis, qui définissent les marges de manœuvre par poche ou par type d’investissement, comme obligations euros, actions, diversification. Ainsi au cours des années précédentes, ont été autorisés les investissements dans les fonds de diversification comme ceux liés à la dette senior (dette de rang élevé parmi l’ensemble des créanciers), à l’immobilier, aux entreprises non cotées, pour compenser les risques de baisse de rendement des obligations  

Evolutis est le plus important fonds diversifié du PEG Orange. L’actif net est passé de 873 M€ au début 2020 à 888 M€ à fin 2020.

Le fonds Evolutis du PEG Orange est au niveau 3, avec une gestion relativement prudente, sur l’échelle de risque et de rendement, qui s’étend de 1 à 7, 7 étant le niveau le plus risqué.

Lors de ce CS, ont été présentés le point macro-économique, les performances, ainsi que l’intégration de critères extra-financiers à la gestion d’Evolutis.

Point macroéconomique

Les croissances attendues pour 2022 sont très fortes et reviendront progressivement vers des niveaux plus classiques. Sur les aspects sanitaires, des améliorations sur les dernières semaines, notamment sur les pays émergents, influencent positivement la croissance au niveau mondial. Sur l’aspect inflation, le pic en termes de rebonds d’inflation post-COVID est dépassé avec 5,4% aux USA et 3,4% en zone euro.

Le scénario ‘central’ d’Amundi est de considérer que l’inflation va se résorber en dessous des 2%, permettant d’aller dans une phase économique sans pression trop importante des banquiers centraux pour augmenter les taux.

Le CS et particulièrement la CFE-CGC resteront vigilants sur le choix du scénario central par AMUNDI pendant les 6 prochains mois, elle s’assurera notamment de l’évolution de l’inflation qui a un impact sensible sur la poche obligataire au sein d’Evolutis.

Performances Evolutis

La performance du fonds Evolutis au 30 septembre 2021 et de 2,08% depuis le début de 2021, surpasse l’indice de référence à 0,24%, sur un an glissant de 4,88%, sur 5 ans glissants 13,64% et depuis la création d’Evolutis en 1998, 176%.

La contribution à la performance de chaque poche d’investissement est résumée dans le tableau ci-après :

La fourchette mentionnée pour chaque poche indique les minima / maxima d’investissement prévu par le Règlement du Fonds Evolutis pour chaque type d’investissement, comme par exemple, entre 55 et 85% pour les obligations en euros. Pour chaque poche d’investissement est également indiqué un bench (benchmark) qui est la performance de l’indice de référence auquel on se compare pour mesurer la performance du fonds par rapport aux marchés. L’exposition est le montant global investi dans chacune des poches.

La poche actions euro et celle de la diversification ont contribué à la performance depuis le début de l’année 2020 : respectivement 3,49% et 0,64%.

Le graphique ci-après précise l’allocation au 30 septembre 2021 d’Evolutis entre les différentes poches ainsi que la prévision à 6 mois cette allocation est ajustée par le gestionnaire de fonds pour en optimiser la performance en fonction des éléments de conjoncture qui influent sur les différents types d’investissements, en respectant les minima/maxima définis par le règlement du fonds.

Ci-après sont présentés le bilan de la poche de diversification avec les expositions et la contribution aux performances d’Evolutis depuis le début de 2021 et pour l’année 2020.

La poche de diversification présente des contributions positives à la performance.

Point immobilier OPCIMMO

(par François de la Villéon, responsable gestion fonds immobiliers chez Amundi).

Lors du CS Evolutis, un focus a été fait sur les fonds placés dans l’Immobilier : OPCIMMO.

Le fonds OPCIMMO a été créé en 2011, il atteint 8,2 milliards € d’actif net, dont 58% d’actifs immobiliers physiques soit 5,79 milliards d’euros pour 118 immeubles, soit 1,7 million de m2 en patrimoine avec 91,65% de taux d’occupation. Il a obtenu le label ISR (Investissement Socialement Responsable) en juin 2021. 42% de l’actif est constitué par une poche financière : actifs liquides, foncières cotées, fonds de commerce et autres actifs financiers.

Le rendement locatif brut du portefeuille immobilier atteint 4,83%.

La performance nette annualisée sur 10 ans est de 3%. La performance sur l’année glissante est de 3,17%, en 2021 jusqu’au 30 septembre, la performance est de 2,25%.

Le portefeuille immobilier couvre le Marché européen dont France 56%, Allemagne 25,82%, et Pays-Bas 7,06%. La répartition sectorielle est la suivante : bureaux 73,9%, commerces 8,70%, hôtels 8,72%, santé 3,18%, locaux d’activités 5,43%.

L’allocation sur OPCIMMO atteint 20 Millions d’euros.

C’est une diversification intéressante car contributrice à la performance de manière régulière.

Mise en conformité Règlement fonds avec la réglementation européenne SFDR ‘Sustainable Finance Disclosure Regulation’ et celle de l’AMF en France

Il s’agit d’intégrer des critères extra-financiers, appelés critères ESG, pour Environnement, Social et Gouvernance.

La directive européenne SFDR, ‘Sustainable Finance Disclosure Regulation’ a été publiée en novembre 2019. La doctrine AMF associée a été publiée en mars 2020 et modifiée en juillet 2020.

La Directive européenne SFDR définit3 familles de produits financiers :

  • article 6 : produits qui intègrent un risque en termes de durabilité
  • article 8 : produits intégrant des critères ESG avec plus ou moins d’intensité
  • article 9 : produits avec un objectif d’investissement durable à la fois critères ESG et thématiques très marqués

La stratégie retenue est d’associer Evolutis à l’Article 8 de la directive SFDR.

La doctrine AMF, Autorité des Marchés Financiers, identifie 3 approches extra-financières :

  • Engagement significatif dans la gestion avec communication centrale sur la dénomination, le prospectus, le document commercial et le DICI (Document d’Information Clé pour l’Investisseur) avec objectifs mesurables,
  • 2 autres approches avec communication réduite sur ces enjeux ou sans communication en dehors du prospectus.

Evolutis serait pressenti en engagement significatif AMF avec communication centrale et changement de dénomination, et aussi comme candidat au Label ISR, Investissement Socialement Responsable, soutenu par le Ministère de l’Economie et des Finances.

L’intégration de critères extra-financiers répond à la politique RSE, Responsabilité Sociale et Environnementale d’Orange.

L’intégration des critères extra-financiers aussi bien SFDR qu’AMF dans la gestion Evolutis fera l’objet d’un Conseil de surveillance spécifique le 20 janvier 2022 avec précision de tous ces éléments et modification en conséquence du Règlement du Fonds.

Le document d’Amundi sera disponible sur anoo (Epargne salariale > Documentation PEG > Documentation des conseils de surveillance du PEG > FCPE Evolutis) pour celles et ceux qui souhaitent approfondir le sujet.

Prochain Conseil de surveillance

Le prochain CS ordinaire aura lieu 6 mois après celui d’octobre, soit le 21 avril 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *