Taxe à 3 % : vers un collectif budgétaire d’urgence

par Hélène Marcy le 26/10/2017

Catégories: Nos analyses, Revue de web | Tags: , , , | Permalink | 0 commentaire

Le gouvernement va créer un impôt exceptionnel sur les résultats 2017 des grandes entreprises. Cette mesure fiscale fera l’objet d’un projet de loi de finances rectificative présenté le 2 novembre.

[…]

La création de cette surtaxe temporaire pénalisera durement les entreprises qui ont versé peu de dividendes de 2013 à 2017 et qui réalisent aujourd’hui de solides bénéfices

Source : Taxe à 3 % : vers un collectif budgétaire d’urgence

Voici donc la suite du feuilleton… et comment une taxe qui permettait initialement de pénaliser des politiques financières court-termistes (distribuer du dividende plutôt que de réinvestir pour préparer le futur) va se transformer en impôt pur et simple qui pénalisera y/c les entreprises qui ont joué le jeu de l’investissement ou de sages réserves en fonds propres.

En ce qui concerne Orange, nous n’avons pas à date les éléments chiffrées sur ce que la taxe additionnelle coûtera par rapport à ce qui sera restitué par Bercy au titre de la taxe précédemment perçue sur les dividendes. Dans la mesure où tout va s’imputer sur les résultats 2017, qui s’annoncent plutôt favorables, il n’est cependant pas exclu que le versement d’un dividende et d’un acompte en hausse de 0,5 € oblige la Direction à emprunter pour verser ce qui a été promis.

Comme quoi, se précipiter pour annoncer une hausse du dividende dès que les résultats de l’entreprise se redressent, surtout lorsqu’en parallèle il faut continuer d’investir beaucoup, n’est vraiment pas une bonne idée !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *